• Les inscriptions au transport scolaire pour l’année 2022-2023 sont ouvertes. Rendez-vous sur le site La Région vous transporte.

Protection du patrimoine religieux : l’action de la Région saluée

Publié le
Le 22/07/2022
Auvergne-Rhône-Alpes
Chapô

Un récent rapport sénatorial a salué les actions menées par la Région en matière de valorisation et protection de son patrimoine religieux, qui est globalement trop délaissé au niveau national.

Contenu
Texte

La France dispose du patrimoine religieux le plus important d’Europe après l’Italie. Mais d’ici à 2030, au niveau national, entre 2 500 et 5 000 églises sont menacées d’être abandonnées, vendues ou détruites. Telle est l’alerte principale d’un rapport d’information sénatorial, mené par les sénateurs Pierre Ouzoulias et Anne Ventalon et présenté le 6 juillet, sur l’état du patrimoine religieux en France.

Ce rapport souligne toutefois l’exception qu’est la Région Auvergne-Rhône-Alpes en matière de protection du patrimoine religieux. Il salue les actions menées par la Région qui a consacré plus de 20 millions d’euros, entre 2018 et 2021, à des opérations de restauration et de protection des édifices religieux.

Face à l’absence de grande politique nationale de valorisation du patrimoine religieux, les sénateurs ont observé une décentralisation de facto de cette compétence. Dans ce cadre, ils soulignent l’action menée par certaines collectivités et, principalement, la Région Auvergne-Rhône-Alpes : « Les régions sont trop éloignées des réalités du terrain et restent peu investies sur le champ des politiques patrimoniales, à quelques exceptions près, comme la région Auvergne-Rhône-Alpes », détaillent-ils.

Média
Image
Vue de La Chaise-Dieu
Citation

Cet inestimable patrimoine dépasse le cadre du spirituel et notre région en est un parfait exemple. Des chapelles baroques des Alpes aux églises peintes du Bourbonnais, en passant par nos grandioses cathédrales, Auvergne-Rhône-Alpes concentre toute l’abondance de l’art chrétien. Nous savons combien ces monuments comptent pour nos habitants, combien ils symbolisent l’histoire de nos territoires et la profondeur de notre culture. Jamais nous ne nous résignerons à voir cet héritage dépérir faute de moyens. Nous serons toujours aux côtés des maires qui luttent courageusement pour préserver ces morceaux d’Histoire. »

Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes

Une composante essentielle du patrimoine de proximité

Jusqu’à 5 000 églises pourraient disparaître, en France, d’ici à 2030. Face à cet inquiétant constat, les sénateurs estiment que les maires ont besoin d’un accompagnement plus important et d’une politique de valorisation des édifices religieux plus ambitieuse. Les maires sont bien souvent démunis face à l’entretien des monuments dont ils ont la charge : difficulté de financement, déficit d’ingénierie, manque de soutien de l’État

Sur notre territoire, les églises disposent d’une grande valeur architecturale ou historique. À ce titre, 15 000 édifices religieux sont protégés au titre des Monuments historiques. Il s’agit d’une composante essentielle du patrimoine de proximité, du bien commun qui dépasse le seul cadre spirituel. D’un point de vue historique, culturel, artistique et architectural, les églises structurent nos paysages, définissent l’identité de nos territoires et incarnent les mémoires locales.