• Les inscriptions au transport scolaire pour l’année 2022-2023 sont ouvertes. Rendez-vous sur le site La Région vous transporte.

Le plan régional pour la santé adopté par les élus en 2022

Publié le
Le 18/03/2022
Auvergne-Rhône-Alpes
Chapô

Réunis en assemblée plénière en mars 2022, les élus régionaux ont adopté un plan ambitieux pour protéger la santé de proximité, élaboré autour de 5 axes structurants, et doté de 100 millions d’euros.

Contenu
Hôpital de Chamonix.jpg

© Guillaume Atger

Texte

La santé est aujourd’hui l’une des préoccupations majeures des habitants. Depuis 2016, la Région Auvergne-Rhône-Alpes agit pour protéger ses habitants et offrir une couverture médicale adaptée sur l’ensemble des territoires. Aujourd’hui, notre région est la première de France en nombre de maisons de santé. « Désormais, l’objectif est de passer un cap décisif » a souligné Laurence Fautra, Vice-présidente de la Région déléguée à la santé. "C'est notre devoir d'intervenir sur la santé de proximité. Nous allons nous en donner les moyens. En 2011, nous étions à 4 M€ par an, nous allons y consacrer 12 M€, soit sur l'ensemble du mandat 100 M€!" a annoncé le président de Région, Laurent Wauquiez.

Texte (colonne 2)

Zoom sur les 5 axes du plan 

AXE 1 : RAMENER DES MÉDECINS DANS NOS TERRITOIRES
Pour attirer des médecins dans les communes rurales touchées par la désertification médicale, la Région veut aller plus loin et innove notamment en expérimentant le recrutement de praticiens sous statut salarié.
Outre les incitations faites aux étudiants en médecine à pratiquer leurs stages dans les territoires et le soutien à la primo-installation en zones prioritaires, la Région va accompagner les infirmiers et les sages-femmes libéraux par une aide à l’équipement en matériel. Elle incitera aussi le développement de consultations mobiles de spécialistes dans les territoires ruraux.

AXE 2 : DES SOINS DE PROXIMITÉ AU PLUS PRÈS DES HABITANTS
La Région amplifie ses efforts pour le développement de maisons et centres de santé, en augmentant notamment le montant de ses aides porté à 250 000 euros. Elle instaure aussi une aide à l’investissement des pharmacies en zone rurale.

AXE 3 : DES CENTRES HOSPITALIERS DE PROXIMITÉ DOTÉS D’ÉQUIPEMENTS MODERNES DANS TOUS NOS TERRITOIRES
A l’instar de son soutien apporté à Ambert ou encore à Voiron, la Région poursuivra son effort d’investissement auprès des structures hospitalières de proximité, indispensables à la population, et qui ont besoin d’être rénovées, modernisées et dotées de nouveaux appareils de tels que des IRM ou des scanners

AXE 4 : FAVORISER LA PRÉVENTION ET L’ACCÈS DE TOUS LES HABITANTS DE LA RÉGION À LA SANTÉ ET AU BIEN-ÊTRE
La Région s’engage notamment dans la lutte contre les Papillomavirus, à l’origine de plus de 6 000 nouveaux cas de cancers chaque année, et prévoit une grande campagne de prévention et de sensibilisation à la vaccination en direction des jeunes et de leurs parents.
Autre enjeu de santé publique, la qualité de l’air définie comme grande cause régionale pour ce nouveau mandat, mais également l’accès des personnes en situation de handicap à la santé ou encore la promotion des bénéfices du thermalisme sur la santé et le bien-être, et la mise en place d’un programme Culture et Santé dans les établissements de santé.

AXE 5 : SOUTENIR LA FORMATION, L’INNOVATION ET LE TISSU INDUSTRIEL DU SECTEUR DE LA SANTÉ
Pour conforter l’ensemble de la filière santé, la Région cible la formation du personnel soignant, l’innovation médicale ainsi que le tissu industriel du secteur.
Elle soutient notamment l’augmentation du nombre de professionnels formés dans les secteurs en tension, l’innovation pédagogique ou encore le déploiement de la télémédecine. Et accompagnera les efforts de relocalisation de la production de médicaments et de dispositifs médicaux stratégiques portés par les industriels.
En matière de souveraineté sanitaire, la Région contribue aussi à la création d’un pôle d’excellence mondiale en immuno-infectiologie à Lyon et assure l’ancrage international de la région en accueillant l’Académie de l’OMS.
 

visuel du_plan-regional-sante-2022.jpg