La Région participe au Congrès international de politique agricole du Bade-Wurtemberg

Publié le
Le 29/09/2022
Chapô

Partenaire historique de la Région, le Land Bade-Wurtemberg organisait le 28 septembre 2022 à Stuttgart un Congrès international de politique agricole consacré au Pacte vert pour l‘Europe.

Contenu
Média
Image
Un agriculteur dans ses cultures

© Marc Chatelain

Texte

Le Land Bade-Wurtemberg – partenaire historique de la Région, notamment dans le cadre des Quatre Moteurs pour l’Europe – organisait le 28 septembre 2022 à Stuttgart un Congrès international de politique agricole consacré au « Pacte vert pour l’Europe : défis, opportunités et mise en œuvre dans le Land Bade-Wurtemberg et dans l‘Union européenne »

La Région Auvergne-Rhône-Alpes, au titre de la présidence des Quatre Moteurs, était représentée par Patricia Picard, conseillère régionale et membre de la commission de l’agriculture de la Région. 

Le programme de cette journée proposait deux tables rondes dédiées, d’une part, à la conjonction entre objectifs du Pacte vert et objectifs économiques ainsi qu’à leur mise en pratique ; et, d’autre part, aux exemples positifs de mise en œuvre.

La participation de Patricia Picard a été fort appréciée dans la mesure où son intervention a permis d’enrichir les échanges en apportant le point de vue et les perspectives d’une Région française.

Texte

Aider les exploitations agricoles à atteindre les objectifs du Pacte Vert

Les Régions des Quatre Moteurs participent à la mise en place d’orientations stratégiques via le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) et les politiques régionales agricoles. Elles soutiennent ainsi les investissements des agriculteurs qui s’engagent dans une transition vers des systèmes plus résilients. D’autre part, afin de donner des perspectives aux jeunes agriculteurs, le renouvellement des générations en agriculture est désormais une priorité pour les Régions en France et, tout particulièrement, en Auvergne-Rhône-Alpes.

Atteindre la souveraineté alimentaire : de la fourche à la fourchette

Pacte Vert, stratégie « De la ferme à la table », nouvelle Politique agricole commune (PAC), Accords de Paris de 2015 sur le climat : la souveraineté alimentaire doit s’envisager de manière structurante au niveau des systèmes agricoles et agroalimentaires, de l’aménagement durable des territoires, de la production décentralisée d’énergies vertes, et du développement rural dans une logique de projets locaux.

Dans cette optique, l’Assemblée des Départements de France, Régions de France et la Coopération Agricole ont travaillé à une plateforme de 12 propositions communes pour :

  • mieux organiser la production de l’alimentation selon les attentes des territoires et des consommateurs,
  • accélérer la transition écologique de la production agricole et agroalimentaire,
  • consommer une alimentation de qualité produite localement.

Partager les expériences et construire ensemble des positions communes

Si cet échange entre Régions européennes était opportun dans le cadre du calendrier législatif concernant les politiques agricoles et environnementales, il l’est d’autant plus au regard de l’actualité. La crise énergétique et le contexte de guerre en Ukraine ont en effet un impact sur la chaîne alimentaire au niveau européen, avec notamment la hausse des matières premières agricoles. Aussi, la sécurité alimentaire est une priorité des prochains mois. Les coopérations interrégionales sont donc essentielles afin de partager des solutions pouvant être mises en œuvre dans les territoires de manière dynamique et réactive. 

Qu’est-ce que le Pacte Vert pour l’Europe ?

Le Green Deal, ou Pacte Vert pour l’Europe, constitue l’axe fort du programme de travail de la Commission européenne, présidée par Ursula von der Leyen, pour atteindre la neutralité carbone en 2050.

Il est caractérisé par plusieurs moyens d’intervention – règlementation, normalisation, innovation, coopération internationale – et couvre tous les secteurs d’activité. Il vise à insuffler l’objectif de neutralité climatique dans toutes les politiques européennes. 

Les collectivités territoriales y sont reconnues comme des partenaires indispensables à sa mise en œuvre.