GREENSKILLS4H2 : l’hydrogène au cœur des priorités de la Région

Publié le
Le 22/08/2022
Contenu
Média
Image

©123RF

Texte

Dans le cadre de la participation de la Région Auvergne-Rhône-Alpes au projet GREENSKILLS4H2, les représentants de la Région – direction de la Formation et de l’Orientation et direction des Relations internationales – étaient présents à la réunion de lancement à Bruxelles les 6 et 7 juillet.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes – au sein d’un consortium coordonné par Hydrogen Europe, Hydrogen Europe Research et Karlsruher Institut für Technologie – a répondu avec succès à l’appel à projet « Alliances pour la coopération sectorielle en matière de compétences » du programme européen Erasmus+. La Commission européenne souhaite ainsi impulser des actions concrètes dans des secteurs particulièrement touchés par la Covid ainsi que par les changements climatiques et numériques.

Le projet GREENSKILLS4H2 est une alliance ciblée entre acteurs de l’hydrogène. Il vise à renforcer les compétences de ce secteur – production, distribution, transport et stockage – en adaptant les formations aux évolutions du marché de l’emploi. En s'associant à ce projet, la Région Auvergne-Rhône-Alpes intègre un consortium composé d’une trentaine de partenaires issus de l’enseignement supérieur et de la recherche, de la formation professionnelle, des entreprises, de clusters, d’associations nationales ou européennes dans le domaine de l’hydrogène et des collectivités locales.

La durée du projet est de 4 ans. Après l’analyse des besoins en matière de compétences hydrogène et l'élaboration d'une stratégie, seront développés des cursus de formation professionnelle et de qualifications/certifications afin de couvrir les besoins urgents et émergents. Aussi, les deux journées de lancement ont-elles été l’occasion, pour les participants, de discuter des priorités, des objectifs et des résultats attendus au cours des prochaines années.

La participation de la Région Auvergne-Rhône-Alpes à ce projet européen permettra également de poursuivre et d’intensifier les travaux menés par les acteurs territoriaux de la filière qui, aux côtés de la Région, se sont emparés dès 2019 des enjeux compétences, emplois et formations.