Montagne

Un nouveau souffle pour la montagne

« La Région, dont 2/3 du territoire est en zone de montagne, doit aimer et défendre ses stations de ski parce que c'est une chance extraordinaire", pour le président Laurent Wauquiez, les enjeux sont évidents : « C’est l’économie de la montagne des stations qui est en jeu. Elle a besoin de souplesse. En France, on se tue avec des enquêtes publiques et des comités de pilotage. »

La Région prépare un nouveau plan montagne en cinq axes, visant à une approche globale pour assurer une qualité de vie et un développement économique à cet espace fragile, qui se déclinera dans les prochains mois de la mandature. Il couvre des thématiques qui vont de l’enneigement artificiel des stations de ski, à la mise à niveau de l'hébergement touristique et la rénovation des lits froids en faisant appel à la Caisse des Dépôts, l'amélioration de l'accès aux stations en misant sur le transport par câble, le maintien des services de santé de proximité, la montagne estivale ou le développement du numérique dans les stations.

Dès 2016 , la région a mené une politique volontariste en direction de la montagne, en mobilisant notamment :
- des programmes européens pour la période 2014/2020. 85 M€ de FEDER sont en jeu dans les massifs des Alpes, du Jura et du Massif central et viennent compléter la Stratégie régionale d’innovation qui comprend un domaine de spécialisation intelligente consacré au tourisme, à l’aménagement et à la sécurité en montagne.
- des engagements au titre des conventions interrégionales de massif, pour les Alpes, le Massif Central et le Jura.
Ces conventions (2015/2020) reposent notamment sur une approche territorialisée, à une échelle favorisant les solidarités entre l’amont et l’aval. C’est ainsi que les espaces valléens et pôles de nature permettent un engagement conjoint de l'État, de l’Union Européenne et des collectivités territoriales autour des enjeux essentiels de la moyenne montagne, qu’il s’agisse de diversification économique ou de valorisation des ressources naturelles ou culturelles.

Plan "neige stations" : un départ canon

© Marc Chatelain

La Région a lancé un dispositif "neige stations" pour aider les stations de ski à s'équiper en matériel d'enneigement artificiel, afin de lutter contre les effets du réchauffement climatique et garantir une offre de sports d'hiver aux touristes, même quand les conditions météorologiques ne sont pas au rendez-vous.
Les 50 millions d'euros que la Région devrait investir d'ici 2021 ne sont qu'une partie d'un plan d'investissement dédié à la neige de 200 millions d'euros auquel les départements pourront participer à part égale de celle de la Région. La création de retenues collinaires, nécessaires à l'approvisionnement en eau des canons à neige est donc à l'étude. Les 170 stations de la Région planchent actuellement sur leur projet.
D’ores et déjà 22 dossiers ont été retenus en 2016, dont certains concernent de grandes stations comme les Arcs, Méribel, Megève, les Deux Alpes ou l’Alpe d’Huez, même si comme pour la première tranche, priorité a été donnée aux sites les plus vulnérables.Trois stations, Combloux, Châtel et les Arcs/Peisey-Vallandry recevront le maximum, soit 0,6 M€, pour des projets d'envergure.