Appel à projets pour la constitution de réseaux URBACT

Recherches de partenaires

URBACT /Sous-programme « réseaux de transfert URBACT »

Date limite :10/01/2018 – 15h00

Objectifs

Les « réseaux de transfert URBACT » ont pour objectif de soutenir les villes dans le transfert de bonnes pratiques afin d’améliorer la mise en œuvre de plans d’action et de stratégies urbaines intégrées et durables. Dans le cas des réseaux de transfert, le rôle de chef de file appartient à la ville bénéficiant déjà d'un label URBACT Good Practice city. Les partenaires du projet dans un réseau de transfert sont des villes intéressées par le transfert d’une bonne pratique et sont appelées villes de transfert. Le but de cet appel est la création de 25 réseaux de transfert.

Candidats éligibles

Cet appel à projets est ouvert :

  • - aux villes intéressées par le transfert de l’une des 97 « bonnes pratiques » retenues dans le cadre du précédent appel à projets URBACT afin de relever un défi politique spécifique avec une solution intégrée et durable, ou d’adapter et réutiliser une pratique testée et efficace dans le contexte de sa propre ville.
  • aux villes précédemment lauréates afin de diriger et d’encadrer le processus de compréhension, d'adaptation et de réutilisation de leurs bonnes pratiques par les villes de transfert et d’affiner et améliorer leur propre méthodologie à travers des revues par les pairs et avec le soutien des experts URBACT.

Mode d’emploi

Les réseaux de transfert fonctionnent sur 2 phases (6 mois de développement et 24 mois de réalisation) et permettent à 8 villes maximum de collaborer sur une période de 30 mois.

Pour devenir « ville de transfert », il convient de contacter la ville URBACT Good Practice identifiée pour exprimer son intérêt à transférer la bonne pratique dans votre contexte local. Tous les contacts sont disponibles sur le site internet d’URBACT Good Practice cities (voir ci-dessous).

Budget

Le budget maximal éligible d'un réseau de transfert peut atteindre 600 000 EUR (en fonction de la taille finale du réseau). Ce budget est réparti entre les phases 1 et 2.

Le Fonds européen de développement régional (FEDER) cofinance les coûts du réseau, avec les taux de cofinancement suivants :

- 70% pour les villes situées dans des régions plus développées,

- 85% pour les villes situées dans des régions moins développées et en transition