La Région poursuit son action contre les violences faites aux femmes

Nom
Ain

Nom
Allier

Nom
Ardèche

Nom
Cantal

Nom
Drôme

Nom
Haute-Loire

Nom
Haute-Savoie

Nom
Isère

Nom
Loire

Nom
Métropole de Lyon

Nom
Puy-de-Dôme

Nom
Rhône

Nom
Savoie

Publié le
Le 08/09/2022
Auvergne-Rhône-Alpes
Chapô

La Région agit pour sensibiliser les jeunes aux violences faites aux femmes. Elle déploie des « violentomètres » à tous les lycéens, lors de cette rentrée de septembre.

Contenu
Texte

À travers une gradation colorée, le violentomètre permet de « mesurer » si sa relation amoureuse est basée sur le consentement et ne comporte pas de violences. Distribué à tous les élèves des lycées publics de la Région lors de cette rentrée 2022, cet outil sera complété par d’autres actions de sensibilisation dans les établissements, menées par les associations du territoire.

Par ailleurs, le dispositif visant à favoriser la pratique des sports de défense par les jeunes filles, pour leur donner les moyens d’adopter de bons réflexes en cas d’agression et d’accroître leur confiance, sera également poursuivi et renforcé par le biais du Pass’Région.

Plusieurs études menées en France ont démontré que les jeunes étaient plus souvent confrontés aux violences au sein du couple. Pour autant, peu de structures spécialisées dans les violences conjugales dédiées aux jeunes existent. 

Média
Image
Photo d'une jeune femme tenant un violentomètre

© Charles Pietri

Citation

Une Région engagée pour sa jeunesse, c’est un ensemble d’actions qui permet d’accompagner chaque lycéen vers l’adulte qu’il sera demain. C’est pourquoi, avec le président Laurent Wauquiez, nous avons souhaité conduire une opération de sensibilisation d’envergure sur la lutte contre les violences faites aux femmes, à l’occasion de la rentrée scolaire, avec la diffusion à l’ensemble des lycéens et lycéennes d’Auvergne-Rhône-Alpes, du violentomètre. C’est un outil simple d’utilisation, visuel et marquant. Les femmes victimes de violences conjugales sont âgées de 18 à 75 ans et c’est, à notre sens, en sensibilisant nos jeunes dès le lycée, que nous pourrons enrayer ce fléau et faire en sorte que le monde de demain ne cède pas à la fatalité. » 

Marie-Pierre Montoro-Sadoux, vice-présidente de la Région Auvergne-Rhône-Alpes déléguée à la jeunesse, à la famille et aux séniors

Lutter contre les violences faites aux femmes

Cette sensibilisation s’inscrit dans le cadre du second plan régional, voté en décembre 2021, visant la lutte contre les violences faites aux femmes par le déploiement d’actions concrètes. La Région Auvergne-Rhône-Alpes, seconde région au sein de laquelle on dénombre le plus d’appels au 3919, a fait le choix de s’engager fortement pour lutter contre ce phénomène.