• Les inscriptions au transport scolaire pour l’année 2022-2023 sont ouvertes. Rendez-vous sur le site La Région vous transporte.

La Région adopte son nouveau Plan en faveur de la chasse

Publié le
Le 01/07/2022
Chapô

Adopté en juin par les élus régionaux, il permettra de débloquer plus de 3,2 millions d’euros pour financer les actions menées par les fédérations de nos départements sur les trois prochaines années.

Contenu
Partie de Chasse

© Juan Robert

Plus de 3,2 millions d’euros pour financer les actions menées par les fédérations de nos départements sur les trois prochaines années

Texte

Lors de son Assemblée plénière, la Région Auvergne-Rhône-Alpes a adopté, mercredi 29 juin, son nouveau Plan en faveur de la chasse. Il permettra de débloquer plus de 3,2 millions d’euros pour financer les actions menées par les fédérations de nos départements sur les trois prochaines années.
Depuis 2016, la Région soutient les chasseurs et les actions qu’ils mènent en faveur des milieux naturels. Le Plan régional en faveur de la chasse poursuit cette volonté : donner des moyens aux fédérations de chasse pour qu’elles continuent à oeuvrer à la connaissance de la biodiversité, au maintien des milieux naturels, à la mise en sécurité des chasses, à la valorisation du gibier.

La chasse, c’est aussi un écosystème dynamique composé de 3 000 emplois directs et plus de 70 000 emplois bénévoles dans notre région. Auvergne-Rhône-Alpes compte, en tout, plus de 120 000 chasseurs et près de 2 500 associations locales de chasse.

Ce nouveau Plan régional en faveur de la chasse 2022 - 2024, doté de plus de 3,2 millions d’euros, a été construit en étroite collaboration avec les fédérations départementales et la fédération régionale.
L’objectif est de poursuivre le travail mené depuis 2016 tout en insistant particulièrement sur deux enjeux : associer encore plus les structures locales et mieux informer le grand public des actions menées par les chasseurs et de leurs résultats.

Il s’ancre autour de 5 piliers d’actions :

  • Etudes faunistiques : suivi de nombreuses espèces, notamment du loup (suivi comportemental, sanitaire et démographique), les chasseurs jouant un rôle central de vigie sanitaire en étant au plus près des animaux et de leurs espaces naturels ;
  • Amélioration des milieux naturels et travaux : les travaux menés par les fédérations de chasse permettent de parer à la perte de la biodiversité (plantation de haies, préservation et réhabilitation d’habitats naturels, etc.) ;
  • Amélioration de la sécurité : acquisition de postes de tir surélevés, prévention des collisions entre la faune sauvage et les véhicules ;
  • Gestion de la venaison et des locaux de chasse (collecte des déchets, valorisation des produits de venaison, rénovation des locaux) ;
  • Education et communication.
Texte (colonne 2)

De plus, un projet phare de valorisation de la chasse et de la nature par département sera financé par la Région entre 2022 et 2024.
Deux conventions chasse avaient été votées par la Région pour les périodes 2016 – 2018 et 2019 – 2021.
Celles-ci ont permis de financer de nombreuses actions menées par les fédérations :

  • Suivi de l’évolution de plusieurs espèces dans nos territoires (lynx, bécasse des bois, galliformes de montagne) ;
  • Remise en état des milieux naturels, « renaturation » des habitats de plusieurs espèces ;
  • Mise en sécurité des zones de chasse : installation de plus de 10 000 postes de tir surélevés, de près de 9 000 piquets anticollision, développement d’applications de localisation des zones de chasse pour informer promeneurs et sportifs ;
  • Financement d’équipements de découpe de gibiers et de collecte des déchets de chasse.