Biennale d’art contemporain de Lyon : Maïté Marra récompensée

Nom
Métropole de Lyon

Nom
Rhône

Publié le
Le 12/09/2022
Chapô

Maïté Marra, jeune artiste originaire de Villeurbanne, a reçu le prix Jeune création internationale Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre de la Biennale d’art contemporain de Lyon.

Contenu
Texte

Le prix Jeune création internationale Auvergne-Rhône-Alpes est décerné par la Région dans le cadre de la Biennale d’art contemporain de Lyon. Le prix 2022 a été remis lundi 12 septembre par Sophie Rotkopf, vice-présidente de la Région déléguée à la Culture, à la jeune artiste Maïté Marra, originaire de Villeurbanne. Il est doté de 5 000 €.

Mercredi 14 septembre débutera l’exposition Jeune création internationale - 16ème Biennale de Lyon art contemporain, à l’Institut d’art contemporain (Villeurbanne), pour une édition consacrée à la scène artistique européenne. Créée en 2002, cette manifestation est intégrée à la biennale depuis 2019.

Un prix pour mettre en avant la création régionale

Le prix Jeune création internationale Auvergne-Rhône-Alpes, décerné et financé par la Région, revient donc cette année à la jeune artiste régionale Maïté Marra (lire en encadré ci-dessous). Elle a été sélectionnée par un jury composé de professionnels de l’art lors du vernissage de l’exposition. Six artistes, tous formés au sein d’écoles d’art régionales, étaient en lice pour être lauréat de cette récompense.

En 2019, c’est l’artiste Charlotte Denamur (issue de l’ENSBA Lyon), qui avait remporté ce prix. Elle avait été récompensée pour son œuvre Rosées Bleues, acquise ensuite par la Région pour le Musée des Tissus de Lyon.

Média
Image
Prix Jeune création internationale Auvergne-Rhône-Alpes

Maïté Marra, ici aux côtés des autres artistes qui étaient en lice pour le prix Jeune Création Auvergne-Rhône-Alpes 2022. © Blandine Soulage

Au plus près des corps

Maïté Marra a été formée à l’école des Beaux-Arts de Lyon. En obtenant ce prix Jeune création internationale Auvergne-Rhône-Alpes, elle est récompensée pour son œuvre intitulée Chapitre III : La chambre implantable (2022).

Présentation sommaire de la démarche de Maïté Marra : « Maïté Marra s’approche au plus près des corps, de leurs forces et de leurs fragilités face aux violences qu’ils subissent. Pourtant les individus sont souvent hors champ, présents à travers des souvenirs, des traces, des fragments. Reste l’émotion d’une expérience vécue, par l’artiste ou par d’autres, transmise sans chercher à l’atténuer, ni à la magnifier. En représentant la douleur sans artifice, Maïté Marra questionne la nature même de l’espace d’exposition : que peut-on montrer dans un lieu destiné à l’art ? Par le découpage de l’espace, elle propose un point de vue légèrement distancié, comme en surplomb, afin de faire passer l’expérience traumatique du côté de la représentation (…) »

L’exposition Jeune création internationale - 16ème Biennale de Lyon art contemporain est ouverte au public du 14 septembre au 31 décembre 2022.