La liaison aérienne Clermont-Paris maintenue

La liaison aérienne Clermont-Paris maintenue

Depuis l’annonce faite par Air France de supprimer ses vols entre Clermont-Ferrand et Orly, la mobilisation de la Région comme de nombreux acteurs publics et privés en Auvergne a été totale afin de sauver cette ligne, cruciale pour le désenclavement du territoire. C’est la société Regourd / Amelia qui effectue à compter de mi-septembre deux rotations hebdomadaires. Les passagers de la ligne Clermont-Ferrand - Paris Orly peuvent réserver leurs billets sur le site de la compagnie flyamelia.com ou directement en agences de voyage, dès 65€.

Une ligne nécessaire pour les Clermontois

La liaison aérienne représente un enjeu majeur pour la région : elle permet au bassin industriel clermontois de bénéficier d’un lien direct et rapide avec la capitale et se rend indispensable pour l’essor de l’économie régionale.

« Le groupe Amelia a pour volonté de participer de façon active au développement du tissu économique régional français. Après l’exploitation de la liaison aérienne Rodez- Paris Orly, la reprise de Clermont-Ferrand – Paris Orly est une nouvelle étape franchie dans cette voie. Nous avons hâte de mettre notre expertise opérationnelle au service des Auvergnats, notamment notre fiabilité et notre ponctualité. Dans ce cadre, nous remercions les collectivités territoriales de nous avoir accordé leur confiance », affirme Alain Regourd, président du groupe Amelia.

Un savoir-faire au service des Auvergnats

Deux appareils sont basés à l’aéroport de Clermont Aulnat, un ATR 72-600 de 72 sièges et un Embraer 145 de 50 sièges. La liaison entre Clermont-Ferrand et Paris Orly est essentiellement effectuée avec l’ATR 72-600, appareil de nouvelle génération.

Ainsi les passagers bénéficient d’une expérience de vol agréable grâce à une cabine lumineuse et silencieuse. Cet appareil est silencieux et sa motorisation lui permet d’avoir des taux d’émission de CO2 très faibles, conformes avec la politique de développement durable d’Amelia. La maintenance en ligne des appareils sera effectuée directement sur base, à Clermont-Ferrand.

Les horaires des vols prendront en compte les différents besoins des passagers, les professionnels comme les particuliers qui voyagent pour le loisir ou pour des raisons familiales. Deux rotations hebdomadaires sont effectuées depuis mi-septembre, les mardis et jeudis. Ainsi, les professionnels peuvent effectuer l’aller-retour sur la journée, depuis Paris ou Clermont-Ferrand, bénéficiant d’une amplitude horaire d’au moins huit heures à destination avec un vol le matin (CFE : 06h25 ORY : 08h10) et un vol le soir (CFE : 18h15 ORY 20h).

Une mobilisation collective pour maintenir la desserte

Le maintien de la ligne a été rendu possible grâce à la mobilisation de tous et la coopération entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Clermont Auvergne Métropole, le Département du Puy-de-Dôme et Objectif Capitales. « Notre préoccupation à la Région était que Clermont ne soit pas coupé de Paris, car l’annonce de la fermeture par Air France de la liaison Clermont-Orly était injuste, irrespectueuse de l’Auvergne et inquiétante pour notre avenir. Dès l’annonce de la fermeture de la ligne, nous avons tout fait pour la sauvegarder : aujourd’hui, la promesse est tenue. Le comité syndical de l’aéroport dans lequel la Région est majoritaire, élargi aux parlementaires, a décidé à l’unanimité de choisir Amelia, une compagnie solide financièrement qui a des perspectives de développement importantes pour d’autres liaisons au départ de Clermont-Ferrand et qui a également souhaité immédiatement jouer le jeu pour maintenir le centre de maintenance et ainsi préserver les emplois. » Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

Retour en haut de page