9 stations retenues pour le deuxième volet du plan thermal

9 stations retenues pour le deuxième volet du plan thermal

© Jérôme Mondière / Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme

Le 6 février à Lyon, la Région a annoncé l’accompagnement à venir de 9 stations thermales dans le cadre du deuxième volet du plan thermal régional, pour lequel est prévue une nouvelle enveloppe de 20 M€.

Grâce au 1er volet de son plan thermal 2016-2020 (budget global prévu : 23 M€), la Région a accompagné l’ensemble des 24 stations thermales d’Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre des actions collectives qui bénéficiaient d’une enveloppe de 3 M€. Sur les 15 stations retenues, 11 d’entre elles ont également été accompagnées, en investissement, sur leurs propres projets de développement. Avec son 2e volet, présenté le 6 février à l’Hôtel de Région de Lyon, le plan thermal mettra l’accent sur la prévention santé, et permettra d’accompagner 9 stations, retenues suite à un nouvel appel à projets. Une enveloppe de 20 M€ est prévue à cet effet.

Les stations retenues

  • Bourbon-l’Archambault (Allier)
  • Néris-les-Bains (Allier)
  • Vichy (Allier)
  • Saint-Laurent-les-Bains (Ardèche)
  • Vals-les-Bains (Ardèche)
  • Châtel-Guyon (Puy-de-Dôme)
  • Aix-les-Bains (Savoie)
  • Brides-les-Bains (Savoie)
  • La Léchère (Savoie)

Nicolas Daragon, vice-président de la Région délégué au tourisme et au thermalisme, a déclaré au cours de cette présentation : « Les stations thermales de notre territoire sont des joyaux que nous chérissons. Avec le premier volet de notre plan thermal, nous avons déjà accompagné 11 stations. Maintenant, nous passons la vitesse supérieure avec ce 2e volet. Ainsi, nous aurons pu assister 20 stations thermales sur les 24 existantes, et nous nous réjouissons du renouveau du parc thermal régional. »

Quelques chiffres clés

Auvergne-Rhône-Alpes est la 3e région thermale de France, avec 24 stations et 130000 curistes. Les stations génèrent environ 2,5 millions de nuitées par an, 18000 emplois dont 2200 emplois directs. Le chiffre d’affaires des établissements thermaux est estimé à plus de 100 millions d’€ annuels.

Retour en haut de page