Orientation : la Région lance une consultation auprès du grand public et des professionnels

Orientation : la Région lance une consultation auprès du grand public et des professionnels

Alors que la loi votée en septembre dernier renforce la compétence des Régions en matière d’orientation professionnelle, les élus souhaitent recueillir la parole du terrain pour mieux répondre aux besoins.

À partir du 3 avril prochain et jusqu’au 5 mai, tous les Auvergnats et les Rhônalpins concernés par la question de l’orientation peuvent participer à la consultation organisée par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, en partenariat avec l'Éducation nationale et l'enseignement agricole.
Un sujet qui concerne particulièrement les jeunes et leurs familles, et ce dès le milieu du collège jusqu'aux étudiants, mais aussi les adultes qui souhaitent évoluer tout au long de leur carrière professionnelle (Accéder au questionnaire destiné au "grand public" ici), ou encore les entreprises qui les recruteront ainsi que les professionnels de l'orientation (Accéder au questionnaire destiné aux "professionnels" ici).

Une étude publiée par le Cnesco (Conseil national d’évaluation du système scolaire) en novembre 2018 montre notamment que « les jeunes sont partagés quant à l’accompagnement qu’ils ont reçu durant leur scolarité ».
Ainsi près d’un jeune sur cinq estime qu’il n’a pas eu le choix de son orientation. En outre, cette orientation est vécue « comme une source de stress pour deux tiers d’entre eux… »

De l’autre côté, les entreprises font parfois face à des difficultés de recrutement. Fin 2017, les services de l’État ont montré que "dans la région, si les offres et les demandes d’emploi s’équilibrent en moyenne, l’adéquation est loin de s’opérer en tous lieux géographiques et pour l’ensemble des secteurs d’activité et des familles professionnelles, tant les situations sont hétérogènes".

Lors de la dernière assemblée du Conseil régional, les élus ont débattu et adopté une feuille de route sur cette thématique. Car si les Régions assumaient déjà une mission de coordination dans le cadre du service public régional de l'orientation, le champ scolaire en était jusqu’ici exclu et relevait d’une compétence de l’État. Mais la loi du 5 septembre 2018 a changé la donne. Elle charge les Régions « d’organiser des actions d’information sur les métiers et les formations, d’élaborer et de diffuser la documentation correspondante, en direction des élèves et de leurs familles, ainsi que des étudiants et des apprentis, notamment dans les établissements scolaires et universitaires ».

Les élus régionaux ont donc fixé un cap qui comporte 4 lignes directrices : la Région veut assurer une offre de services pour tous les publics sur l’ensemble du territoire. Grâce à une information globale et fiable sur la réalité du monde économique, la diversité des métiers, elle entend sécuriser les choix d’orientation professionnelle, fluidifier les parcours vers l’emploi et moderniser les pratiques des professionnelles.

Après cette première étape, la Région va décider, à l’aune des résultats de ces différentes phases de concertation et de discussion, d’un plan d’actions opérationnelles pour améliorer la situation et faire de l’orientation « un outil de développement économique et de réussite personnelle ».
Stéphanie Pernod-Beaudon, vice-présidente délégué à la formation professionnelle et à l'apprentissage a précisé que : "Cette politique sera déclinée au plus près des territoires pour travailler dans l'environnement immédiat des centres de formation et prendre en compte les besoins locaux en matière de formation et de débouchés professionnels »,

Pour répondre à l'enquête sur l'orientation

Consultation pour le grand public

Consultation pour les professionnels

Retour en haut de page