Un pacte de 100 M€ pour les projets de l’Allier

Un pacte de 100 M€ pour les projets de l’Allier

© Michel Pérès
© Michel Pérès
© Michel Pérès
© Michel Pérès
© Michel Pérès
© Michel Pérès
© Michel Pérès
© Michel Pérès
© Michel Pérès
© Michel Pérès
© Michel Pérès

Grâce à un pacte régional de 100 M€, dont 60 M€ de la Région et 40 M€ du Département, l’Allier bénéficiera sur les 3 prochaines années d’un soutien historique pour son développement.

Après le Cantal, l’Ardèche et la Haute-Loire, un 4e pacte régional a été signé par la Région Auvergne-Rhône-Alpes vendredi 15 février. C’est le département de l’Allier qui, à son tour, bénéficiera d’un programme global d’investissements, sur 3 ans, à hauteur de 100 millions d’€. La Région apporte 60 M€ de cette enveloppe et le Conseil départemental de l’Allier 40 M€.

« Protéger l’Allier, c’est une mission à laquelle j’attache la plus grande importance », a déclaré le président de la Région Laurent Wauquiez à l’heure de la présentation des enjeux principaux de ce pacte historique. « Sa population pouvait croire qu’elle allait être oubliée après la fusion de nos deux Régions. Je peux vous dire que la Région s’est engagée cette année à soutenir l’Allier comme ce département n’a jamais été aidé. » Un soin particulier a été apporté à l’équilibre de l’intervention de la Région sur le triangle caractéristique de l’Allier : à savoir les 3 agglomérations de Moulins, Montluçon et Vichy.

À son tour, le président du Conseil départemental Claude Riboulet s’est félicité que ce dispositif XXL permette à l’avenir « de déployer des outils puissants. Il aura pour effet d’accélérer la mise en œuvre de nos politiques prioritaires. Notre élan sera considérablement renforcé. »

Aménagement : accompagner les projets structurants

Le 1er axe majeur d’intervention concerne directement les projets locaux, sur lesquels la Région prévoit une aide de 13,2 M€. Bâtir un grand axe Allier pour dynamiser le tourisme de pleine nature en faisant découvrir la rivière Allier au plus près fait partie des opérations déjà fléchées (6M€ d’aide Région). Autres dossiers phares et structurants : le traitement des friches industrielles pour retrouver de l’attractivité, notamment à Bourbon-l’Archambault et à Montluçon, et le soutien au réseau routier pour favoriser le désenclavement du département. Cette question est bien sûr également cruciale en matière de développement économique.

Développement économique : ancrer les nouvelles populations sur le territoire

Le 2e axe d'intervention est justement lié au soutien à l’activité économique, à l’emploi, aux investissements des entreprises, à l’économie de proximité et aux projets agricoles et agroalimentaires. Un soutien conséquent à Paléopolis (lire en encadré) est également programmé. Sur ce volet économique, la Région s’est engagée à hauteur de 9,9 M€.

Ouverture du territoire

Le désenclavement du territoire bourbonnais reste une priorité partagée. À cette fin, 23,9 M€ de fonds régionaux seront consacrés à :

  • l’amélioration de la mobilité : infrastructures emblématiques en complément des réseaux routiers ;
  • la rénovation nécessaire de liaisons ferroviaires, notamment la ligne Montluçon-Bourges pour assurer la liaison avec Paris ;
  • la préservation de l’environnement, en soutenant « les investissements visant à préserver l’environnement local, sans impacter le patrimoine local qui est vecteur d’attractivité » ;
  • la lutte contre la fracture numérique : avec priorité donnée au déploiement rapide du Très Haut Débit et à la suppression des zones blanches pour la téléphonie mobile.

Patrimoine, sport et éducation

Enfin, sport, culture, éducation et patrimoine seront au cœur de projets d’envergure, avec une enveloppe dédiée de 13 M€. C’est dans le cadre du pacte régional pour l’Allier que plusieurs projets sur des sites patrimoniaux emblématiques seront conduits : au château des Ducs de Montluçon et à l’Hôtel de la Borderie à Cusset, par exemple.

Outre le soutien à des formations d’excellence (aménagements Campus 2020), un engagement inédit pour le sport de haut niveau a aussi été annoncé le 15 février, avec le soutien du club de basket de la JAV Vichy Métropole et, enfin, le développement d’équipements sportifs de l’agglomération vichyssoise visant clairement à faire de Vichy une base arrière des Jeux Olympiques de 2024 !

Paléopolis, nouvelle pépite touristique régionale

La modernisation et le renouvellement du parc Paléopolis est en cours. La démarche initiale de Paléopolis, qui est d’offrir une lecture des sciences à la fois ludique et pédagogique afin de « mieux appréhender l’histoire de la vie sur Terre » (assez proche de Vulcania, dans l’esprit), est toujours à l’ordre du jour. Toutefois la thématique principale sera étendue à l’ensemble des animaux disparus, ce qui permettra de « sortir du monolithisme de la paléontologie » sans pour autant dénaturer le parc. La scénographie globale sera revue.

L’intervention de la Région (500 000 € sur la période 2019-2021) portera essentiellement sur l’attractivité du site et sa muséographie, mais n’aura pas vocation à financer des collections. De son côté, le Département investira aussi 720 000 € sur Paléopolis, ce qui porte l’aide globale des 2 collectivités au parc à 1,22 M€ sur 3 ans grâce au pacte régional pour l’Allier.

Retour en haut de page