Une exposition consacrée à l’art des santonniers à travers le monde

Une exposition consacrée à l’art des santonniers à travers le monde

© Michel Pérès

La Région accueille des santons venus du monde entier à l’Hôtel de Région. A découvrir gratuitement jusqu’au 8 janvier.

Installée dans le hall de l’Hôtel de Région à Lyon, l’exposition des santonniers a pour objectif de prolonger la valorisation des métiers et artisans d’art de la Région Auvergne-Rhône-Alpes en mettant à l’honneur un savoir-faire ancien, et très ancré dans l’histoire d’une partie de notre région. Cette tradition remonte ainsi au XIIe siècle.

Cette exposition vient enrichir le Plan régional lancé à la fin de l’année 2016 en faveur des métiers d’art, des professions d’excellence menacées par la disparition des savoir-faire transmis de génération en génération.

Ce tissu économique, parmi les plus denses de France et d’Europe avec près de 3 500 entreprises de tissus, textiles ou bijouteries à Lyon, de céramique dans la Drôme ou de verre et vitraux en Haute-Loire, est un atout économique et touristique à défendre et valoriser.

Sur les 150 artisans santonniers de France, 30 environ exercent leur art en Auvergne-Rhône-Alpes, dans quatre départements : Drôme, Ardèche, Loire et Haute-Savoie.
Cette exposition, qui se clôturera le 8 janvier, offre ainsi une vitrine de la vie et des métiers d’autrefois dans la Drôme provençale et l’Ardèche : le boulanger, le meunier, le vannier, le remouleur, la lavandière, le pêcheur, le porteur d’eau, le tambourinaire…

Cette installation a été réalisée par un ornemaniste et un maître-santonnier drômois. Elle est accompagnée de panneaux illustrant le travail du santonnier à travers les étapes de fabrication d’un santon ainsi que de plusieurs ateliers destinés aux enfants dont le premier sera le 19 décembre.
Cette année, la Région expose des talents venus du monde entier, Italie, Allemagne, Mexique, Pérou, Philippines, Pologne

Aller plus loin

Les exposants présents sont :

  • Daniel Aubenas, installé à La Roche de Glun dans la Drôme. Avec sa femme Cathy, ils créent dans son village des décors provençaux typiques et très réalistes : étables, chapelles, campaniles, mas…
  • Adrien Tidjarian, installé à Sainte-Croix-en-Jarez dans la Loire. Jeune passionné de 30 ans, sa crèche de 150 santons est exposée dans l’église de Sainte-Croix-en-Jarez et attire plus de 8 000 visiteurs par an.
  • Bernard Duc-Maugé, installé à Grignan dans la Drôme. Son village miniature est une des plus belles expositions de santons provençaux de France avec 400 m2 de crèche et plus de 1 000 personnages. Il propose également des crèches du monde.


Les autres crèches exposées :

  • Les santons de Robert Canut (Drôme), Meilleur ouvrier de France pour ses santons en 1968.
  • Damien Bellon, installé à Beaumont-les-Valence dans la Drôme. Santonnier depuis plus de vingt ans, formé par le Maître santonnier drômois Robert Canut, il est à son tour Maître santonnier.
  • L’atelier des sources en Drôme provençale à Saint Restitut près de Saint-Paul-Trois-Châteaux. (nouveau cette année)
  • Laurence Arlaud, installée à Villeneuve-de-Berg en Ardèche. (nouveau cette année)
  • Le santon savoyard de madame Cerise en Haute-Savoie. Maître artisan d’art à Chavanod depuis 20 ans, elle fabrique des santons d’argile et des santons habillés articulés en donnant vie au petit peuple de l’Alpe et au folklore savoyard.
  • Sylvie Vissa, installée à Cervière dans la Loire. Depuis les années 2000, elle poursuit son activité santonnière avec des santons habillés, des santons en argile classiques, des accessoires de crèche.
  • Santons Dumas à Pranles en Ardèche. Un père et son fils, deux artistes associés pour créer des merveilleux santons de petites tailles.
  • Les armoires-crèches de Jean-Marie Combe. Ornemaniste de métier, il crée des armoires crèches miniatures qui sont de fidèles reproductions de modèles provençaux en faisant appel à des techniques des XVIIe et XVIIIe siècles.

 

Retour en haut de page