Historial du paysan soldat : quand la France rurale se relève de la guerre

Historial du paysan soldat : quand la France rurale se relève de la guerre

© Alessio Vecchié
Cratères formés par des obus à Vimy (Pas-de-Calais).

L’Historial du paysan soldat, à Fleuriel, propose une exposition permanente et des expositions temporaires autour du rôle des paysans pendant la Grande Guerre.

À Fleuriel, dans le département de l’Allier, l’Historial du paysan soldat fait le pari d’aborder l’histoire de 1914-1918 sous un angle novateur : la participation du monde rural au conflit. L’Allier, département agricole, a en effet été marqué par la Première Guerre mondiale du fait du départ de nombreux paysans pour la guerre, mais aussi du fait de la mobilisation de la population rurale restée à l’arrière. Réaffirmant sa volonté de soutenir les lieux de mémoire, la Région Auvergne-Rhône-Alpes est partenaire de l’Historial et de l’exposition « Retour aux champs », ouverte tout l’été jusqu’au 13 octobre.

Les visiteurs de l’Historial du paysan soldat sont donc invités à découvrir plusieurs facettes de la grande Histoire à travers le prisme de la ruralité. Tout d’abord l’exposition permanente, « Les paysans dans la Grande Guerre », propose un parcours chrono-thématique au fil des salles qui regroupent divers objets, des archives et témoignages retraçant le quotidien vécu par le monde rural pendant 4 terribles années, avec également des dispositifs numériques à la clé.

Deux expositions temporaires viennent compléter la visite en 2019 :

  • « Le traité de Versailles - Grandeurs et misères d’une victoire, 1919-1939 » : cette exposition, réalisée par l’association du Mémorial du Corgenay et proposée jusqu’au 11 novembre, présente des objets et documents de collectionneurs, Jean-Daniel Destemberg et Guy Bouchard ;
  • « Retour aux champs » : L’exposition explore le sujet encore très méconnu de la remise en culture des terres, de la relance de la production agricole et de son impact environnemental jusqu’à nos jours, posant la question suivante : « Que sont devenus les 3 millions d’hectares de terre dévastés par la Grande Guerre ? »

Ces expositions sont ouvertes au public à l’Historial du paysan soldat de Fleuriel, jusqu’au 11 novembre 2019 (« Retour aux champs » jusqu’au 13 octobre). Des visites guidées de l’exposition « Retour aux champs » sont proposées cet été, au prix de 6 € : dimanche 18 août à 14h30 et 16h30 ; et dimanche 25 août à 14h30 et 16h30.

© National Archives, Washington, D.C.
Travail aux champs : photographie prise vers 1930 à Coucy-le-Château-Auffrique.

L’école d'antan : appel à contribution

Afin de préparer sa prochaine exposition temporaire, qui portera sur le thème de l’école pendant la Grande Guerre, l’Historial du paysan soldat lance un appel à contribution pour obtenir des prêts, des dons et de la documentation de la part de la population bourbonnaise. Voici les types de documents et objets qui peuvent potentiellement intéresser l’Historial : jouets de l’époque, photographies, livres et manuels scolaires, carnets d’écoliers et matériel de travail : blouse, plume, porte-plume, sabots…

Cette exposition à venir reviendra sur l’école de la IIIe République, la place des enseignants et la contribution des élèves à l’effort de guerre. Cette thématique permettra d’aborder de nombreux autres aspects du quotidien des Français pendant le conflit, et surtout celui des enfants !

Tél. 04 70 90 22 45
Mail :

Retour en haut de page