Rames TER : rénovation programmée aux ateliers auvergnats des ACC

Rames TER : rénovation programmée aux ateliers auvergnats des ACC

© Michel Pérès

Le président de la Région Laurent Wauquiez a officiellement confié à l’entreprise de maintenance ferroviaire ACC Ingénierie et maintenance, basée à Clermont-Ferrand, la rénovation d’une première rame TER. En point de mire, l’enjeu est pour l'entreprise d’obtenir le marché global de rénovation de 16 rames régionales.

En commandant aux ACC (Ateliers de Construction du Centre) la rénovation d’une rame TER de démonstration, la Région Auvergne-Rhône-Alpes poursuit un double objectif : maintenir l’emploi dans le bassin clermontois en soutenant de manière indirecte une entreprise connaissant des difficultés de trésorerie, et lui offrir les meilleures conditions de préparation pour l’obtention d’un marché global à venir, concernant la rénovation de 16 rames TER pour un montant de 20 millions d’euros.

« Sauver nos savoir-faire »

Cette commande (montant de 400 000 euros) représente à elle seule une première bouffée d’air pour les ACC Ingénierie et maintenance. Mais l’enjeu crucial concerne bien entendu la suite, comme l’a rappelé le président Wauquiez le 17 octobre 2016, lors de la livraison de la rame prototype : « La Région est aux côtés des ACC pour sauver nos savoir-faire. Avec la livraison de cette rame, notre objectif est clair : les chantiers de la région doivent rester dans la région. Si vous êtes bons, derrière, il y aura un chantier de 20 millions. »

Il est prévu que cette rame prototype bénéficie d’une rénovation à deux facettes : d’une part la rénovation dite classique, selon le cahier des charges de la SNCF, d’autre part une partie plus « créative » puisque les ACC seront invités à faire des propositions au Conseil régional, qui est propriétaire du lot de 16 rames devant être rénovées. « On permet aux ACC de prendre un temps d’avance, et on l’assume ! Désormais, quand il y aura sur une rame le logo de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, elle doit se rénover ici », a poursuivi Laurent Wauquiez au cours de sa visite des ateliers de maintenance.

Qualité et localisation de l’emploi en Région

L’effectif de la société ACC (Ateliers de Construction du Centre) Ingénierie et maintenance est de près de 300 personnes. Ses deux usines de production sont installées à Clermont-Ferrand, l’une rue du Pré la Reine, l’autre rue Jules-Verne au Brézet.

L’entreprise doit notamment sa notoriété au travail de qualité qu’elle a effectué pour la société exploitant le mythique Orient-Express : deux « voitures », construites en 1926 et 1929, ont ainsi été restaurées par les ACC Ingénierie et maintenance en partenariat avec des artisans ébénistes de la région.

© Christophe Martin

Retour en haut de page