Un annuaire des compétences pour les chercheurs

Un annuaire des compétences pour les chercheurs

Plus de 300 contacts de chercheurs, prêts à répondre aux besoins des entreprises et collectivités en fonction de leurs compétences, sont recensés dans un Annuaire en ligne de l'Université Clermont-Auvergne.

Avec une approche assez inédite de proposer des contacts directs (mail, téléphone) de chercheurs classés en fonction de leurs compétences, l’Université Blaise-Pascal (désormais Université Clermont-Auvergne) a innové, en 2016, pour faciliter les relations entre ses chercheurs et le tissu socioéconomique régional et national. En ligne, l’Annuaire des chercheurs est un portail référençant près de 300 collaborateurs : chercheurs, enseignants, ingénieurs et techniciens. Tous sont joignables, et surtout « prêts à répondre aux besoins des entreprises et collectivités » : plateaux techniques, laboratoires universitaires, expertises… Il a été réalisé suite à un sondage émis en interne auquel le personnel a réservé un accueil très positif.

« Avec cet outil, nous voulons booster les partenariats », a expliqué Guillaume Tatti (Direction Recherche et Partenariats). « Grâce à un portail simple, chacun peut aller chercher son chercheur dans l’annuaire. » Ce projet a été mené en bien en collaboration avec Delphine Roche et Jérôme Truffot (DSI), ains que Khalil El Khamlichi Drissi, vice-président Valorisation et relations avec l’environnement socioéconomique. Dans ce cadre, l’université a également bénéficié d’un partenariat avec BPI France et le CVT Athena, via la libre utilisation des référentiels.

Guillaume Tatti reprend : « Concrètement, grâce à un moteur de recherche dynamique et performant, un industriel, une association ou une PME souhaitant développer ou rechercher une solution à un problème technique peut entrer en contact directement avec un chercheur référencé. » Une collaboration pourra alors s’envisager : sous forme de prestations de service, ou sous la forme d’un contrat dit de recherche si le projet entrevu est plus ambitieux, ou même potentiellement à travers un dépôt commun dans le cadre d’un appel à projet scientifique.

L’Annuaire est également doté d’une traduction des référentiels en anglais, dans l’optique de pouvoir développer des partenariats internationaux.

Aller plus loin

Enseignement supérieur, recherche et innovation

Retour en haut de page