Hoomano rapproche les robots des humains

Hoomano rapproche les robots des humains

© Andréa Aubert

Cette entreprise lyonnaise, lauréate des premiers Trophées des start-ups organisés par la Région, développe des logiciels pour équiper des robots « sociaux » grâce aux progrès du numérique et à la maîtrise des algorithmes.

À la tête de cette jeune pousse, Xavier Basset, un ingénieur des Mines passé par une grande entreprise de services en informatique et surtout fasciné par les robots depuis 20 ans, a un objectif : « créer une relation de qualité entre les humains et les robots ».
Selon lui, les progrès réalisés par les algorithmes, capables de traiter de très grandes quantités de données, ces fameuses big data, ont bouleversé la donne et les robots d’aujourd’hui sont capables d’assimiler les codes de la conversation quotidienne, y compris dans un environnement bruyant.
Ce dirigeant d’entreprise l’affirme : « on ne doit pas craindre les robots, qui ne sont pas là pour nous remplacer. Ce ne sont pas des rivaux. » Chez Hoomano, les robots sont considérés comme des partenaires et sont en mesure de remplir trois missions : « communiquer, apprendre et jouer ». Encore exceptionnels aujourd’hui, ils viendront se généraliser et enrichir notre quotidien dans les toutes prochaines années.

Leader sur son marché en pleine expansion, Hoomano crée des logiciels utilisés pour différents robots déjà bien connus du public : Pepper, Nao, (Softbank Robotics), Buddy (Blue Frog Robotics), Heasy (Hease Robotics), Cozmo (Anki)… Elle accompagne ensuite des clients dans la mise en place de nouveaux usages grâce à la robotique d'interaction. Exemple, chez Darty, ses robots appuient les vendeurs dans la vente de produits électroniques. À la Sncf, ils rendent service aux clients dans les gares en leur apportant des informations sur les prochains trains en correspondance, ou encore sur des monuments à visiter dans la région. Hoomano a aussi expérimenté des robots dans des maisons de retraite où ils animent des séances détente, et de stimulation de la mémoire, dans des écoles primaires pour des exercices de mémorisation de la lettre x.
Créée en décembre 2014 par Xavier Basset et Cyril Maitrejean, l’entreprise fonctionne comme un véritable laboratoire, spécialisé dans l’intelligence artificielle, enrichissant en temps réel l’expérience utilisateur collectée au cours de ses différentes expérimentations. Chaque mois, 25 000 interactions « utilisateurs-robots» sont ainsi décortiquées pour ensuite améliorer et rendre plus naturelle la communication homme machine.

Démarrée à quatre personnes dans un appartement lyonnais, Hoomano est toujours à Lyon et compte désormais 25 personnes, mais a aussi ouvert un bureau au Japon où le marché est plus mature : 3 000 robots Pepper vendus au Japon, contre 300 en Europe, en 2017. Xavier Basset espère d’ailleurs profiter de l’organisation des jeux olympiques en 2020 pour que ses robots multilingues intègrent les gares et le métro de Tokyo à la rencontre des touristes venus du monde entier.

Retour en haut de page