Un job meeting au programme du Festival du court métrage 2020

Un job meeting au programme du Festival du court métrage 2020

Du 31 janvier au 8 février, plus de 3600 professionnels français, étrangers et un public toujours enthousiaste sont attendus à Clermont-Ferrand pour l’édition 2020 du Festival international du court métrage.

Avec plus de 160000 spectateurs par édition au cours de ces dernières années, le Festival du court métrage clermontois a pleinement réaffirmé sa vocation grand public. Il compte bien, pour sa 42e édition, confirmer de la plus belle des manières son statut de « plus grand festival exclusivement dédié au court métrage dans le monde, pour les professionnels comme pour les spectateurs ». C’est le 2e festival de cinéma en France, derrière Cannes.

La programmation ou plutôt les programmations sont prêtes, l’affiche signée Susa Monteiro annonce la couleur, le marché du film court (du 3 au 6 février, avec des professionnels de 35 pays représentés) et les nombreuses expositions prévues vont ouvrir leurs portes… Bref, le « festival du court », dont la Région Auvergne-Rhône-Alpes est l’un des principaux partenaires, est dans les starting-blocks ! L’aide régionale en faveur du festival et du Marché du court s’élève à 210000 €. Par ailleurs, les jeunes détenteurs du Pass’Région bénéficient de séances à 1 euro (dans la limite de 5 places).

Site du Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand

300 jobs à décrocher !

À l’initiative d’Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises, l’agence régionale de développement économique épaulée par de nombreux partenaires, un « job meeting » informel est mis en place pendant toute la durée du festival. Il sera organisé sur le principe du rendez-vous Europajob expérimenté avec succès en 2019, pendant le festival Europavox.

Plus de 300 offres d’emploi seront proposées dans le cadre de cette opération intitulée « À Court de Job », accueillie à la Maison de la culture clermontoise. Plus d’une trentaine d’entreprises et organismes de formation seront au rendez-vous, profitant des temps de rencontre avec les festivaliers pour faire connaître leurs besoins en recrutement.

www.acourtdejob.fr

Des films triés sur le volet

Le travail de sélection des films n’en finit plus de prendre de l’ampleur. Depuis l’an dernier, les organisateurs doivent faire des choix draconiens pour sélectionner les concurrents des 3 principales compétitions (internationale, nationale et Labo) puisqu’ils reçoivent aujourd’hui plus de 9000 films, dont 2000 de production française ! En compétition internationale, 80 films de 58 nationalités seront présentés. La compétition Labo proposera de son côté 29 films venus de 14 pays. Enfin, 54 films français dont 13 coproductions internationales composeront la compétition nationale.

Outre les compétitions principales, de multiples rétrospectives sont proposées. Le pays à l’honneur en 2020 est la Pologne. Autres rendez-vous très prisés, les séances thématiques sont diversifiées à souhait : Regards d’Afrique, Films en Région, « Courts de rattrapage », 4 programmes sur la thématique « Mondes paysans », petits ateliers pour les plus jeunes, sans oublier le Ciné-piscine au stade nautique Pierre-de-Coubertin.

La Région soutient la production de courts métrages

Signalons que 15 films directement soutenus par la Région seront projetés pendant le festival, dont 5 sélectionnés en compétition nationale. Enfin, 2 films d’étudiants de l’école de La Poudrière, soutenue par la Région, et 2 films d’étudiants de l’école Ciné fabrique, également soutenue par la Région, sont programmés : deux en sélection nationale, un dans la sélection Labo, et le dernier dans le programme « Films en région Auvergne-Rhône-Alpes ».

Aller plus loin

Ne ratez pas le train du court métrage !

Les samedis, rien n’est plus simple que de se rendre au Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand. Les billets TER illico « promo samedi » permettent en effet de bénéficier d’une réduction de 40 % dès 2 personnes. Et c’est gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

Site TER Auvergne-Rhône-Alpes

Retour en haut de page