Auvergne-Rhône-Alpes compte plus de 8 millions d’habitants au 1er janvier 2018

Auvergne-Rhône-Alpes compte plus de 8 millions d’habitants au 1er janvier 2018

© Marc Chatelain

Alors que le recensement de la population débute jeudi 18 janvier, l’Insee estime que la région Auvergne-Rhône-Alpes compte 8,037 millions d’habitants au 1er janvier 2018.

Le dynamisme démographique se confirme en Auvergne-Rhône-Alpes. L’Insee vient de publier les chiffres officiels issus du précédent recensement.
Elle reste, au 1er janvier 2018, la 2e région française avec 8 037 000 habitants, ce qui représente environ 12,3 % de la population française qui s’élève à plus de 67 millions.
Avec près de 60 000 personnes supplémentaires, en moyenne par an, elle se place parmi les 4 régions les plus dynamiques de France métropolitaine.
Ce dynamisme est en réalité très contrasté. Alors que la Haute-Savoie est le département le plus dynamique de France métropolitaine avec un taux de croissance annuel moyen de +1,5% pour cette période, le Rhône et l’Ain affichent également une forte croissance (supérieure à 1%). « La croissance du Rhône provient pour les trois quarts de son excédent naturel. C’est le département de la région dont la contribution du solde naturel est la plus forte, suivi de la Haute-Savoie et de l’Isère » note l’Insee.
Aucun des 12 départements de la région Auvergne-Rhône-Alpes n’enregistre de solde migratoire négatif. Toutefois, le Cantal, l’Allier, la Haute-Loire et l’Ardèche présentent un déficit naturel. « Le Cantal et l’Allier voient même leur population diminuer entre 2010 et 2015 (– 0,3 % et – 0,1 % en moyenne annuelle) » précise l’Insee.

La 15e édition du recensement annuel débute jeudi 18 janvier et se déroulera sur 4 semaines.

L’enquête de recensement de la population est organisée par l’Insee, en partenariat avec les municipalités françaises. Les communes préparent et réalisent les opérations sur le terrain. En particulier, elles sont chargées de recruter les agents recenseurs et de veiller à ce que tous les habitants concernés soient bien recensés. L’Insee définit le protocole de l’enquête, forme les agents recenseurs, encadre et contrôle les opérations.
Près de 1,2 million d’habitants seront interrogés par 3 000 agents recenseurs assermentés et disposant d’une carte professionnelle.
901 communes de la région sont concernées, celles de plus de 10 000 habitants sur la période allant du 18 janvier au 24 février, les autres jusqu’au 17 février seulement.
En 2017, 51 % des foyers ont répondu au questionnaire par Internet, un moyen plus facile pour traiter les données et moins onéreux qu’un dépouillement « papier ».

Retour en haut de page