Les élus réunis en assemblée plénière les 29 et 30 novembre

Les élus réunis en assemblée plénière les 29 et 30 novembre

© Michel Pérès

Le budget 2018 sera au cœur des discussions de ce nouveau rendez-vous à l’Hôtel de Région. La convention Ter, le musée des tissus de Lyon, la filière des nanotechnologies et l’insertion professionnelle des jeunes sont également à l’ordre du jour.

Les grandes orientations budgétaires ont déjà été annoncées lors du précédent débat en octobre dernier. « Toujours plus d’exemplarité, d’économies et d’investissements » seront les maîtres mots du prochain budget, dans un contexte de bras de fer avec le gouvernement qui a annoncé plusieurs réductions de ses dotations envers les collectivités locales et notamment les Régions.

Le vice-président aux finances, Étienne Blanc devrait confirmer la poursuite des engagements pris pour la durée du mandat, à savoir une stabilité fiscale sans hausse de taxes pour les particuliers ou les entreprises, un vaste plan d’économies sur les dépenses de fonctionnement et la poursuite du plan d’investissement pour soutenir l’économie locale et développer l’emploi.

Les élus se pencheront d’ailleurs sur l’emploi des jeunes et plus particulièrement sur une nouvelle politique en direction des « décrocheurs ». En 2016, ce sont en effet 15 500 jeunes de la région qui sont sortis du système scolaire sans diplôme et se retrouvent très souvent au chômage ou occupent des emplois précaires.

Autre sujet économique à l’ordre du jour, les perspectives de la filière des nanotechnologies, un secteur clef au cœur de l’activité industrielle et qui compte près de 22 500 emplois dans la région. La collectivité s’apprête notamment à soutenir l’acquisition d’un équipement de lithographie optique par le CEA.

Les élus se pencheront également sur le projet de convention établi avec la SNCF pour l'exploitation des Ter jusqu'en septembre 2020, qui concerne 175 000 voyageurs, 1500 trains et 600 cars par jour, pour un montant de 510 millions d'euros.

Enfin, autre sujet phare des discussions, la renaissance du Musée des tissus de Lyon, après les annonces du président Laurent Wauquiez pour sauver ce joyau du patrimoine constitué d’une collection unique au monde de 2,5 millions de pièces de textile, dont certaines datent de 4 500 ans. Les élus vont maintenant débattre des modalités de mise en œuvre du projet muséographique avec la création d'un Groupement d'intérêt public.