Jazz en Tête, un trentenaire à l’énergie intacte

Jazz en Tête, un trentenaire à l’énergie intacte

© Michel Vasset

Pour sa 30e édition, du 24 au 28 octobre, le festival clermontois Jazz en Tête a concocté une programmation 5 étoiles autour de ses têtes d’affiche Roy Hargrove, Wallace Roney, Donald Brown, ou encore le pianiste arménien Tigran Hamasyan.

Fidèle à sa démarche depuis 3 décennies, Jazz en Tête, festival soutenu par la Région Auvergne-Rhône-Alpes, a su cette année encore préparer un programme équilibré, servi aussi bien par des stars que par des artistes très prometteurs, avec une large palette générationnelle. Cette 30e édition offrira sans coup férir des concerts de haute tenue, du 24 au 28 octobre à Clermont-Ferrand, mais aussi à Ambert, Lezoux et Vic-le-Comte. Jazz en Tête propose en effet des concerts hors les murs.

Transmettre le langage du jazz

Comme toujours, quelques très grands noms seront au rendez-vous, à l’image de Roy Hargrove (concert en partenariat avec Jazz à la Coopé), Wallace Roney, le trompettiste désigné comme l’héritier musical de Miles Davis par Miles en personne, Donald Brown (ancien directeur musical des Jazz Messengers d’Art Blakey et figure fidèle de Jazz en Tête), Tigran Hamasyan, ou encore des frères Strickland, qui viennent présenter leur solide quintet.

Mais les étoiles en devenir ne sont pas oubliées, ayant à cœur de prouver que la relève est bel et bien là lors des concerts officiels, mais aussi lors d’impromptus ou de mémorables jam-sessions. « Transmettre le langage du jazz sans aucune nostalgie des époques révolues » est une volonté constante des organisateurs de Jazz en Tête.

Charenée Wade (mardi), Baptiste Herbin quartet (mercredi), tous deux accompagnés par le batteur Ali Jackson, Eric Harland et James Francies (mercredi), Logan Richardson Trio et le Massif Collectif, en groupe « local de l’étape », complètent l’affiche de cette 30e édition.

La formule « hors les murs » reconduite

Les principaux concerts de Jazz en Tête seront donnés du 24 au 28 octobre à la Maison de la Culture, mais la formule « hors les murs » a aussi été reconduite : des concerts sont prévus à Ambert, Lezoux et Vic-le-Comte, du 20 au 22 octobre avec le Jet New Stars 2017 Baptiste Herbin quartet.

Le directeur musical Xavier Felgeyrolles insiste enfin sur la dimension humaine de ce festival d’automne, qu’il a cofondé en octobre 1988 : « Le public du festival a grandi avec plusieurs générations de nouveaux talents qu’il a retrouvés tout au long des 29 premières éditions. De nombreux artistes découverts à Jazz en Tête ont ainsi laissé une empreinte durable sur les festivaliers avant d’entamer des carrières fulgurantes. En tout cas, des relations particulières se sont nouées et le festival reste un port d’attache pour nombre d’entre eux. »

Question à 460 francs (*) : quel est le point commun entre Roy Hargrove, tête d’affiche cette année, Ambrose Akinmusire, Gregory Porter et Cory Henry ? Comme tant d’autres, c’est à Jazz en Tête qu’ils ont effectué leur 1re scène française…

* 460 francs, c'est la somme que le guitariste Joe Pass a économisée sur son voyage en 1988, et qu'il a remise à Xavier Felgeyrolles « pour que le festival dure ».

© Christophe Martin Le pianiste Donald Brown, un musicien aimé du public fidèle de Jazz en Tête

Jazz en Tête, c’est…

  • 30 éditions, depuis 1988,
  • 350 concerts organisés,
  • Plus de 2 000 musiciens accueillis,
  • Près de 150 000 festivaliers mélomanes, soit 5 000 spectateurs accueillis en moyenne chaque année.

Aller plus loin