Marina Rheingantz invitée de l’exposition estivale du FRAC Auvergne

Marina Rheingantz - Noturno em Si Maior - 2019 - Huile sur toile - 230x330 cm / Collection Musée Voorlinden, Wassenaar, Pays-Bas

Le FRAC Auvergne accueille jusqu’au 19 septembre une exposition consacrée à l’artiste brésilienne Marina Rheingantz, regroupant peintures et broderies.

C’est une première nationale, et c’est à Clermont-Ferrand que cela se passe : l’artiste Marina Rheingantz expose pour la 1re fois en France, au FRAC Auvergne jusqu’au 19 septembre. À cette occasion, un ouvrage de 216 pages dédié à cette exposition est publié, sous le titre « Arrêté sans être fixé », comprenant des textes de Douglas Fogle et Jean-Charles Vergne, directeur du FRAC Auvergne. En voici un extrait, invitant les visiteurs à venir découvrir les œuvres de cette artiste brésilienne qui présente, cet été, à la fois des peintures et broderies.

« Les peintures et les broderies de Marina Rheingantz se nourrissent de la remémoration des paysages brésiliens, des souvenirs de la compacité de la terre, de la lumière et de ses variations, du nébuleux atmosphérique des crépuscules, de la dissémination pointilliste des oiseaux dans le ciel, du surgissement en grappes de fleurs et d’arbustes, de monticules émergés à la surface des plaines inondées…

Peindre des paysages, aujourd’hui, ne peut s’envisager sans la conscience de l’incongruité et de l’inactualité d’un tel sujet. Peindre des paysages ne peut se départir de la conviction qu’un tel sujet – historiquement épuisé – puisse être encore abordé, surtout si l’on garde à l’esprit une banalité qu’il est toujours bon de rappeler, à savoir qu’une peinture est d’abord le récit d’un regard posé sur quelque chose : la peinture raconte la manière dont le regard du peintre s’est posé sur son sujet avant de le déposer sur son support. Ce que nous voyons des paysages de Marina Rheingantz ne sont pas les paysages eux-mêmes mais un regard singulier porté sur ces étendues, la façon dont elle les voit avec la mémoire, dans le feuilletage de plans et de motifs, les plongées aériennes d’étendues sans horizon parsemées de motifs en suspension, d’agglomérats de lumière, de poussières, de phosphènes, de nuées d’éphémères microscopiques, pailletées de particules de réel figées en apparence et pourtant toujours mouvantes. Le regard est mis aux arrêts, stoppé dans son arpentage par la résistance de la peinture, par la compacité de sa surface, par la trame de motifs et de signes qui en parsèment les aires et s’y superposent comme des filtres ajourés. » (Jean-Charles Vergne)

Infos pratiques

Exposition ouverte jusqu’au 19 septembre 2021 au FRAC Auvergne, 6 rue du Terrail à Clermont-Ferrand.
Tél. 04 73 90 50 00.

Entrée gratuite. Port du masque obligatoire.

Ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h, et le dimanche de 15h à 18h, sauf jours fériés. Visites guidées gratuites les samedis à 15h et 16h30 et dimanches à 16h30. Visites flash de 30 minutes les mercredis et vendredis à 15h. Pendant les vacances scolaires, visites flash du mardi au vendredi à 15h.

Retour en haut de page