Une édition record pour le Sommet de l’élevage

Une édition record pour le Sommet de l’élevage

Les 3, 4 et 5 octobre, le Sommet de l’élevage a investi la Grande Halle d’Auvergne de Clermont-Ferrand avec plus de 1500 exposants spécialisés et 2000 animaux d'élite, témoignant de la qualité de l’élevage en Europe, en France... et en Auvergne-Rhône-Alpes !

Le Sommet de l’élevage a vécu sa 27e édition, attendue par tous les professionnels mais aussi par les nombreux visiteurs toujours fidèles à cette manifestation d’envergure, véritable salon européen des professionnels de l’élevage. Au programme des 3, 4 et 5 octobre, à la Grande Halle d’Auvergne de Clermont-Ferrand, 2000 animaux minutieusement sélectionnés étaient présentés et participaient aux différents concours de races : bovines, ovines et équines.

Cette année, le nombre d’exposants était encore en augmentation : 1500 exposants étaient présents. Outre les multiples animations qui ont rythmé les 3 jours, les innovations techniques, les concours de produits fermiers, les rencontres d’affaires et les visites d’élevages et de sites agro-industriels, une quarantaine de conférences et colloques étaient également programmés. Sur plusieurs tableaux, ce rendez-vous 2018 promettait d’être une édition record, les organisateurs attendant entre 95000 et 100000 visiteurs sur les 3 jours.

La Région du Goût au rendez-vous

Le Sommet de l’élevage, c’est non seulement un rendez-vous accueillant « la fine fleur de l’élevage français et européen », comme le rappelle bien volontiers le président Jacques Chazalet, mais aussi une occasion de déguster des produits incomparables et de découvrir de savoureux produits du terroir…

C’est d’ailleurs tout le sens que revêtait la participation de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, partenaire historique et bien sûr présente en force sur l’événement. Dans le hall d’accueil principal, le stand Région a donc proposé, lui aussi, de savoureuses dégustations autour de La Région du Goût. Et des surprises et cadeaux divers attendaient également les visiteurs.

Une convention pour favoriser l’installation

Ce Sommet de l’élevage 2018 a également été l’occasion, pour la Région, de signer une convention avec la SAFER (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural), qui vise à favoriser l’installation agricole, mais aussi la mise en œuvre d’un réseau de surveillance du foncier agricole. Cette signature officielle s’est effectuée en fin de matinée, le 5 octobre, sur le stand Région. L’enjeu est d’éviter le rachat des terres agricoles locales par des fonds d’investissement étrangers, autrement dit de lutter contre la spéculation financière sur les terres agricoles d’Auvergne-Rhône-Alpes, grâce à une enveloppe annuelle globale de 550 000 € allouée pour les 3 ans à venir.

La Turquie invitée d’honneur

Confirmant son statut de grand salon international, le Sommet de l’élevage a mis à l’honneur la Turquie en 2018 : ce pays invité « sera notre partenaire privilégié, à l’heure où les marchés de la viande se rouvrent entre France et Turquie », ont précisé les organisateurs.

© Sommet de l’élevage
Les présentations et concours d'animaux sont particulièrement appréciés des visiteurs du Sommet de l'élevage.

La Région soutient les filières

Le 21 septembre, Jean-Pierre Taite, vice-président de la Région délégué à l’agriculture, à la viticulture et aux produits du terroir, a officiellement procédé à la signature d’un plan de soutien régional à la filière ovin viande, à Paysat-Bas. Un budget de 1,5 M€, sur 3 ans (2018-2020), sera dédié au soutien régional à cette filière. Les principaux axes d’intervention seront la sécurisation des revenus des exploitations, afin qu’elles soient plus facilement transmissibles, la structuration de la filière afin de la pérenniser et surtout la valorisation de l’image de la production ovine, pour rassurer éleveurs et consommateurs.

Retour en haut de page