Vive le tourisme à vélo

Vive le tourisme à vélo

© Alexa Brunet

La Région veut monter sur le podium de leader européen du tourisme à vélo. Le Président Laurent Wauquiez a présenté le nouveau plan régional pour les voies vertes du territoire, accompagné de Nicolas Daragon, le Vice-président délégué au tourisme, d’Éric Fournier, Vice-président délégué à l’environnement et de Chrystelle Beurrier, Présidente du Département Région Cyclable.

« Nous allons travailler autour de 6 itinéraires structurants comme la Via Rhôna ou la Via Fluvia, explique Nicolas Daragon, au final, sur les 400 km d’infrastructures, la moitié présente un intérêt régional. L’autre moitié concerne des boucles locales comme l’itinéraire de la caverne du Pont d’Arc ou la vallée de la Maurienne."

En France, le tourisme à vélo équivaut à 2 milliards d’euros chaque année pour 16 500 emplois et une progression annuelle de 10 %. Les habitants de la région aiment à se retrouver autour de la pratique du vélo. À travers la promotion d’un déplacement doux et d’une nature préservée, la volonté régionale est de faire de ce projet l’un des marqueurs forts de sa politique environnementale. C’est pourquoi la Région a décidé d’investir 40 millions d’euros afin de réaliser 400 km de voies vertes.

Désireuse d’être efficace, la Région a priorisé trois domaines pour développer rapidement les infrastructures.Elle va s'attaquer aux points de blocage qui sclérosent la réalisation des voies vertes. Dans cette perspective, la réalisation du tronçon sud de Lyon sera l’une des opérations prises en charge par la Région.
Le deuxième point concerne la jonction entre la Via Rhôna et l’itinéraire le long de la Loire. Les voies vertes permettront de partir des sources du Rhône aux sources de la Loire en passant par l’Ardèche, les Monts du Pilat et le col du Tracol notamment.
Enfin, la Région a une grande ambition sur la partie auvergnate qu’elle veut booster en proposant une voie verte le long de l’Allier.

« Il y a aussi une véritable dimension d’innovation dans ce projet» annonce Eric Fournier. Une expérimentation sera menée sur un tronçon de voie verte mêlant revêtement poreux pour éviter les glissades et béton solaire pour produire de l’énergie. Mais également en termes d’équipements tout au long des itinéraires cyclables pour trouver des stations de recharges pour les vélos électriques. Enfin d’autres fonds seront mobilisés pour renforcer l’hébergement touristique et la promotion de ces nouvelles voies vertes.