Dans la Loire : Pierre-Édouard Forissier et Morgan Maurice

© Flore Giraud / Agence Argo

Pierre-Édouard Forissier,

en charge de la transformation industrielle aux Tissages de Charlieu :


« Nous avons accueilli depuis début mai 7 personnes, demandeurs d’emploi, en formation. Cela représente 10 % de nos effectifs : pour les Tissages de Charlieu, c’est une première ! Les personnes ont été formées chez nous pendant 4 mois. À nos yeux, elles faisaient déjà partie de nos équipes dès le début de la formation ! C’était une formation clé en main. À l’issue de leur parcours, ces personnes avaient acquis les compétences nécessaires à leur nouveau métier et elles ont toutes été embauchées en CDI. Nous soulignerons la facilité administrative : le dispositif était vraiment accessible, et tout s’est fait avec agilité et fluidité pour sa mise en œuvre, en bonne intelligence entre tous les partenaires : La Région, Pôle emploi, et l’organisme de formation Maya Campus.

Les Tissages de Charlieu ont pour ambition de contribuer à décarboner la filière textile en relocalisant la production et en créant de l’emploi local… Notre devise est « Tissons ensemble de jolis liens ». C’est précisément ce que cette formation nous a permis de faire ! »

Morgan Maurice,

conductrice de machine aux Tissages de Charlieu, embauchée en CDI :

« J’ai reçu cette offre par la Mission locale de Roanne, et je me suis dit « pourquoi pas ? ». J’ai un CAP de peintre en bâtiment, et j’ai fait plusieurs boulots depuis mes 18 ans : je cherchais une stabilité professionnelle que je ne trouvais pas. Une réunion a été organisée courant mars, la formation a débuté au mois de mai, et s’est terminée en août. Monsieur Forissier a été très convaincant, en nous présentant l’entreprise et les valeurs des Tissages de Charlieu : c’est ce qui m’a poussée à passer l’entretien d’embauche, puis à faire les 2 jours d’immersion.

La formation s’est faite directement dans l’entreprise. Cette formule était très bien : c’était vraiment complet, et pour la plupart d’entre nous c’était nouveau : donc nous avons eu beaucoup de choses à assimiler en peu de temps, mais c’était faisable ! Depuis, j’ai été embauchée en contrat CDI. C’est exactement ce que j’espérais. »

Retour en haut de page