Dans la Drôme : Sébastien Tavernier et Carole Digenis

© DR

Sébastien Tavernier,

responsable du service radioprotection sécurité, hygiène et environnement chez Nuvia, une filiale du groupe Vinci spécialisée dans l’offre de service de conseil en prévention sur des sites industriels à risque :

« Avec le programme de renforcement des installations de production d'électricité nucléaire, visant à allonger la durée d'exploitation des centrales, notre activité a fortement augmenté. Ce secteur très spécifique requiert d’acquérir une culture de la prévention des risques. Du coup nous travaillons avec l’IFCEN, un organisme à même de délivrer un titre professionnel d’agent de radioprotection dit « préventeur », reconnu par l’Etat, qui est indispensable pour rentrer sur des sites industriels classés.

Nous entamons la 4e session de formation dans le cadre du dispositif CARED qui prévoit la prise en charge de la formation de demandeurs d’emplois par la Région en échange d’une embauche en CDI. Nous sommes aujourd’hui 55, dont une trentaine issue de cette formation et prévoyons d’augmenter nos effectifs de 150 à 200 d’ici 4 ans. »

Carole Digenis,

salariée en CDI chez Nuvia depuis juillet 2021 :

« J’étais barmaid, buraliste. À 50 ans, j’ai eu envie de choisir mon métier et entamé un parcours de reconversion professionnelle. Plusieurs membres de ma famille travaillent déjà dans le secteur nucléaire. Une amie a fait le parcours de formation de radioprotection. Aujourd’hui je suis ravie et me sens épanouie dans mon métier. Même si se remettre à étudier pendant 6 mois n’a pas été facile, j’avais soif d’apprendre et puis j’ai gardé des liens avec ceux qui sont devenus des collègues de travail ! ».

Retour en haut de page