700 000 malades du diabète s’ignorent encore

700 000 malades du diabète s’ignorent encore

La Fédération française des diabétiques organise la 6e édition de la semaine de prévention du diabète qui touche 4 millions de personnes. Une occasion de faire le point sur cette maladie et de tester ses prédispositions.

« Moi diabétique ? Mais je suis en bonne santé… » Réaction classique quand on demande à quelqu'un s'il n'a pas du diabète. Et pourtant en 35 ans, le nombre d'adultes diabétiques a été multiplié par 4, et nombreux sont les diabétiques qui s'ignorent.

Les professionnels estiment ainsi que 700 000 malades ne se savent pas encore atteints, alors que tout le monde peut devenir un jour diabétique. Le diagnostic reste long à être établi, environ 7 à 10 ans après l’apparition de la maladie. Il l’est d’ailleurs, souvent de façon fortuite, à l'occasion d'une simple prise de sang.

C'est pourquoi, la Fédération française des diabétiques organise, du 2 au 9 juin, la sixième édition de la semaine nationale de prévention, partout en France, grâce aux relais des associations locales autour d’animations : stands, ateliers cuisine.

Alimentation saine et activité physique régulière sont deux facteurs sur lesquels nous pouvons tous agir. Car dépisté à temps, l’évolution du diabète de type 2 peut être ralentie et son impact limité. Manger mieux, bouger plus : les bénévoles apporteront écoute et conseil pour vous encourager à adopter un mode de vie responsable et ainsi prévenir l’apparition du diabète.

Il n'est pas nécessaire de fréquenter absolument une salle de sport : marcher pour aller chercher son magazine, tondre son jardin ou faire le ménage, la solution passe par les petits gestes répétés au quotidien. Sachant que le diabète est redoutable : au bout de plusieurs années, non soigné il peut engendrer des complications atteignant la vue, les reins, le cœur...On compte encore plus de 5.000 amputations par an en France, dont la plupart auraient pu être évitées.

Aller plus loin

Retrouvez le programme près de chez vous et testez votre risque en 8 questions sur : contrelediabete.fr