Des rencontres professionnelles de la filière du vélo prévues le 27 septembre à l’Hôtel de Région

Vélotaf, vélo cargo, vélogistique, vélo électrique, vélo tourisme, le vélo a le vent en poupe. Si la filière vélo représente aujourd’hui moins de 2 000 emplois directs en France, Auvergne-Rhône-Alpes est la première région française avec 411 emplois directs sur la filière vélo et 4 700 emplois indirects. Ses acteurs, réunis au sein d’un cluster depuis juin 2020, entendent changer de braquet et organisent des rencontres professionnelles. Les inscriptions sont ouvertes.

Le 27 septembre 2021, CARA , la Région Auvergne-Rhône-Alpes et le Cluster Mobilite Active et Durable organisent une journée de mise en valeur des différents acteurs régionaux de la filière cycle, afin de favoriser les interactions entre professionnels, et présenter les différents projets en cours. (Inscription obligatoire)
Depuis la crise sanitaire, la pratique du vélo connait un véritable engouement illustré par l’apparition des « coronapistes » notamment en ville, mais également par un boom des ventes, en particulier des modèles à assistances électriques et aussi par des pénuries de pièces de rechange, de disponibilité….

Dans un contexte de relocalisation industrielle il semble plus que jamais légitime de poser la question : à quand un vélo 100 % "made in Auvergne-Rhône-Alpes" ?
Si l'arrêt de certaines usines en Asie explique en partie le phénomène de tension sur le secteur vélo, c'est le passage d'un marché de niche à celui d'un marché de masse qui se joue.
Entre nouvelles solutions urbaines de transport, conscience environnementale et nécessité de pratiquer une activité physique régulière : la tendance des deux-roues à pédales n’est pas près de s’arrêter.
Selon les chiffres du cabinet Xerfi, le marché du cycle a progressé d’au moins 15 % en 2020 après une première hausse de 10 % en 2019.

Pour les professionnels de la filière, la situation présente une opportunité de diversification non négligeable y compris pour les acteurs d’autres filières en difficulté actuellement, comme celle de la sous-traitance auto.
Coller aux attentes des cyclistes et privilégier une fabrication plus locale, tel est l’enjeu du MAD , le tout nouveau cluster de la Mobilité Active et Durable en Auvergne-Rhône-Alpes où le vélo s’inscrit dans une longue histoire notamment dans le bassin stéphanois.
Objectif N°1 : augmenter la part de la valeur créée en France, vélos et pièces confondus, qui pour le moment ne dépasse pas le quart du chiffre d’affaires, selon une étude de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), publiée en 2020.
Réunir l’ensemble de la filière autour de l’objet vélo c’est donc se pencher sur la production de plusieurs centaines de composants, en métal, plastique, tissu, caoutchouc, sans oublier les batteries et l’électronique pour les modèles à assistance électrique.

Retour en haut de page