Tourisme et thermalisme

Auvergne-Rhône-Alpes est la 2e région touristique de France, avec 20 milliards d’€ de consommation touristique, 168 000 emplois salariés et environ 180 millions de nuitées annuelles. Cette force de frappe économique est d’autant plus intéressante que la filière touristique a encore un bon potentiel de développement. L’objectif de la politique régionale est clairement défini : il s’agit « de faire d’Auvergne-Rhône-Alpes un modèle de performance touristique et d’innovation, pour capter le potentiel de croissance d’un secteur qui représente plus de 8 % du PIB régional ».

Afin d’affiner ses choix en consultant directement les acteurs de terrain, la Région a bâti sa politique de développement touristique suite à l’organisation d’Assises régionales du tourisme, le 9 septembre 2016, réunissant quelque 600 professionnels du secteur. Avec de nouveaux objectifs de performance et d’attractivité, Auvergne-Rhône-Alpes a ainsi privilégié de cibler son action sur les entreprises (création d’emplois), la qualification de l’offre (attractivité) et la structuration des acteurs (compétitivité).

« L’échelon régional est pertinent pour envisager le développement touristique de nos territoires, à condition que notre action soit coordonnée avec celle des autres acteurs locaux. À cette fin et dans un souci d’efficacité, nous avons choisi de déployer nos interventions autour de thématiques d’excellence particulièrement porteuses pour l’avenir. » 

Nicolas Daragon, vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes délégué au tourisme et au thermalisme

© Marc Chatelain

>> Des thématiques d’excellence

Cinq thématiques d’excellence constituent le cadre d’intervention privilégié de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

  • Pleine nature : La structuration de ces activités et services autour de pôles thématisés offre une réponse adaptée aux territoires, en particulier en milieu rural. La création de « spots » de pratiques de pleine nature permet la création de valeur ajoutée et d’emplois.
  • Thermalisme et pleine santé : L’existence de 24 stations thermales dans la région est une richesse sur laquelle la Région entend s’appuyer pour faire d’Auvergne-Rhône-Alpes une région de référence en matière de prévention santé et de bien-être. Doté de 20 millions d’€, le Plan thermal poursuit des objectifs ambitieux pour la filière.
  • Diversification touristique de la montagne : Outre un important volet dédié à l’activité neige, la diversification, notamment à travers la valorisation de la biodiversité, est une carte à jouer pour assurer un développement pérenne.
  • Tourisme itinérant et grandes randonnées : Le tourisme itinérant est un en enjeu économique, avec une croissance importante. À pied, à vélo, à cheval, ces nouvelles pratiques génèrent des dépenses cumulées autour de l’hébergement, de la restauration et des activités, en plus d’attirer de nouvelles clientèles, nationales ou étrangères.
  • Gastronomie et œnotourisme : C’est un secteur clé sur lequel la Région souhaite devenir leader. Un produit touristique axé autour de la gastronomie et de l’œnotourisme est donc « à construire et à promouvoir ». Cette thématique peut être un vecteur identitaire important, avec la création de deux Cités de la gastronomie, à Lyon et Valence.

Des thématiques transversales viennent compléter les dispositifs d’actions en faveur du tourisme, visant à conforter l’offre touristique et consolider les destinations nombreuses et diversifiées :

  • Hébergement touristique : soutien à l’hôtellerie familiale, aux centres de vacances, refuges, hôtellerie de plein air, dans le respect du développement durable. C’est l’hébergement qui crée le plus grand nombre d’emplois dans le tourisme.
  • Grands sites, grands projets : appui à des sites à forte notoriété qui valorisent les paysages et les productions régionales. Une dizaine de grands sites seront ainsi accompagnés, à l’échelle d’Auvergne-Rhône-Alpes.

>> Une action concertée et cohérente

Collectivité stratégique en matière de développement touristique, le Conseil régional œuvre en concertation étroite avec les Départements, avec des signatures de conventions de partenariat à la clé, afin de coordonner les actions prioritaires à mener.

Enfin, le comité régional « Auvergne-Rhône-Alpes Tourisme » est le bras armé de la collectivité pour promouvoir les territoires de la région et leurs attraits.