Les avis et contributions

Retrouvez sur cette page les derniers avis et contributions votés.

Les mutations - les économies disruptives

fgnopporn/123RF

Le CESER a présenté et voté sa contribution « Les mutations - Cahier n°1 : les économies disruptives » le 4 avril dernier.
Après ses travaux sur le Schéma Régional de Développement Economique d’Internationalisation et d’Innovation (SRDEII), le CESER a souhaité approfondir les questions relatives aux mutations économiques et sociales et à l’anticipation collective nécessaire pour accompagner les acteurs.
Ce travail s’organisera en trois cahiers successifs, avec une introduction générale qui précise les évolutions dans l’appréhension des mutations du point de vue de leurs analyses et notamment le rôle du territoire devenu déterminant.
Le premier cahier est consacré aux « économies disruptives ». Il permet d’identifier le sujet, son contexte et sa problématique, d’expliciter pourquoi le terme « économies disruptives » apparaît plus pertinent que d’autres et d’évoquer la variété des disruptions. Le CESER propose des pistes de réflexions et d’actions qui pourraient être conduites au niveau régional.
Le second cahier prévu en juin sera consacré aux enjeux de l’innovation pour les TPE-PME et territoires les plus éloignés de l’écosystème régional de l’innovation.
Le troisième cahier prévu à l’automne abordera les nouvelles formes d’emploi et de travail.

Un soutien des festivals pour un impact durable

Le CESER réuni en assemblée plénière le 21 mars dernier a voté à une large majorité sa contribution "Un soutien des festivals pour un impact durable".
Les festivals du territoire Auvergne-Rhône-Alpes proposent une grande diversité des disciplines et esthétiques (cinéma, spectacle vivant, arts de la rue, arts de la piste, danse, théâtre, musique, pluridisciplinaire...) et s'inscrivent dans une politique culturelle globale, source de développement humain et social, territorial et économique.
L’objectif de cette contribution est de montrer que le soutien public aux festivals a du sens et revêt une importance fondamentale pour le développement de la région et de ses habitants.
Eu égard à cet impact positif et structurant des festivals sur un territoire, le CESER a proposé une liste de critères contextualisés et thématiques (création, territoires, modèle économique), avec des indicateurs pour évaluer la pertinence d’une aide publique.
Ces critères participent à éclairer la décision publique.

Pour un co-développement économique avec l’Afrique francophone Subsaharienne

© Getty

Les défis de l’Afrique ne concernent pas uniquement les africains mais bien le monde en général, et plus particulièrement l’Europe, la France et notre région. Le CESER a voulu s’emparer du sujet de la coopération décentralisée avec les territoires d’Afrique Francophone Subsaharienne (AFS) sous un angle nouveau : celui de la Responsabilité sociétale des entreprises et du co-développement économique.
Il s’est attaché à démonter les idées fausses ou creuses si ancrées dans les esprits. Le CESER invite ainsi les acteurs régionaux à porter un nouveau regard sur l’Afrique Francophone Subsaharienne et à changer de posture.
En s’attachant à promouvoir un co-développement économique, une co-innovation, les acteurs régionaux pourront explorer de nouveaux modes d’internationalisation et d’innovation : deux moteurs clés pour le développement des entreprises régionales et de nos territoires partenaires.
Le CESER a voté à une large majorité cette contribution, le 21 mars dernier lors de son assemblée plénière.

Biodéchets : cap sur 2025

© Getty ImagesLe CESER a adopté sa contribution « Biodéchets : cap sur 2025 – Structurer et développer la filière en Auvergne-Rhône-Alpes » lors de son assemblée plénière le mardi 7 février dernier.

A l’horizon 2025, chaque producteur doit pouvoir disposer d’une solution de tri à la source et de prise en charge de ses biodéchets. Face à cette échéance relativement proche, le CESER s’est auto-saisi de cette problématique en s’interrogeant sur la généralisation de la prévention et de la gestion des biodéchets pour les petits producteurs (moins de 10 t/an), tout en s’adaptant à la diversité des bassins.

Après un état des lieux des différentes étapes de prévention et de gestion des biodéchets en Auvergne-Rhône-Alpes, le CESER a retenu que la prise en charge des biodéchets doit nécessairement être adaptée au territoire et impliquer l’ensemble de ses acteurs. Ce rapport s’inscrit dans le cadre de la préparation du plan régional de prévention et de gestion des déchets que doit établir, conduire et animer le Conseil régional.

Dans ce contexte, le CESER a formulé 9 préconisations pour faciliter la mise en œuvre d’une politique « biodéchets » pour tous, en Auvergne-Rhône-Alpes.

Les Cadrans Economiques, Sociaux et Environnementaux Régionaux Auvergne-Rhône-Alpes

Le document a pour objet de proposer une photographie d’Auvergne-Rhône-Alpes dans les domaines économiques, sociaux et environnementaux, à partir d’indicateurs chiffrés et publics. Le tableau de bord, matérialisé par les Cadrans Economiques, Sociaux et Environnementaux (C.E.S.E.R.), n’a pas vocation à présenter des éléments exhaustifs sur la nouvelle région, mais à proposer des repères sur la situation régionale.

Ce travail a été piloté par un groupe de réflexion constitué au sein de la commission « évaluation et suivi des politiques publiques et des contributions du CESER », animé par Gilles MAURER, et auquel était associé l’ensemble des présidents de commission. Il a été réalisé avec le concours de nombreux contributeurs extérieurs.

Aller plus loin