Le Parti radical de gauche

Réponse ouverte à Laurent Wauquiez sur la Laïcité à la Région

Le 12 mars 2019

Monsieur le Président,

J’ai pris connaissance de vos propos tenus en fin de semaine dernière sur la laïcité et plus précisément sur l’Observatoire régional de la Laïcité mis en place sus la mandature précédente à l’initiative du groupe PRG, et présidé par André Friedenberg.
Ces propos me confirment que nous n’avons décidément rien en commun sur ce sujet fondamental.
Le lendemain de la journée des droits des femmes, vous avez déjà trouvé le moyen de comparer l’Observatoire à un club de gentlemen, occultant ainsi toutes les femmes qui ont participé à cet Observatoire, y compris des élues qui siègent aujourd’hui dans votre majorité !
Sur le fond, sans avoir en trois ans eu le courage d’indiquer que vous y mettiez fin, vous réduisez la structure à une causerie de salon alors qu’elle a, au cours de sa courte existence, essayé de faire avancer la cause.
Si vous aviez pris la peine de dépasser vos postures caricaturales, vous auriez ainsi appris que sur la seule année de création, en 2015 :

  • l’Observatoire avait organisé à la Région une journée dédiée à l’engagement et à la laïcité dans le cadre des quatrièmes assises régionales de la Jeunesses et des 5 ans du Service civique.
  • qu’il avait auditionné des entreprises dans le cadre d’une réflexion autour de la charte de la laïcité dans le privé
  • qu’il avait participé à plusieurs évènements comme la journée d’études des associations d’Education populaire qui avait réuni 500 personnes à Lyon, la rencontre prospective du CESER sur le sujet, ou encore le séminaire de l’UR-CIDFF l’Union régionale des centres d’information (structure privée en 2017 de son antenne iséroise après que vous lui avez retrié brutalement sa subvention).

L’Observatoire régional n’avait pas vocation à tout bouleverser mais au moins il travaillait.
Je vous invite à déjà en faire de même, alors que rien ne s’est passé à votre initiative depuis trois ans si ce n’est l’installation d’une crèche de Noël à la Région pour laquelle la justice vous a condamné.
Quant à la lettre de mission que vous avez confié à Alexandre Nanchi et Anne Pellet sur le sujet, nous attendons de voir ce qui en résultera, sachant que cette lettre date de plus d’un an et que nous n’avons reçu aucune nouvelle de leur part depuis janvier et la remise de notre contribution !
Monsieur le Président, la laïcité est l’un des socles de notre République. Dans un contexte social troublé et difficile, elle mérite beaucoup mieux que des propos caricaturaux, ce dont hélas vous ne semblez pas capable de vous passer.

Sarah BOUKAALA

Conseillère régionale - Présidente du Groupe PRG
Conseillère municipale de Grenoble

 

Retour en haut de page