> > > L'actualité du CESER

L'actualité du CESER

Le CESER, en Assemblée plénière le 16 novembre, a adopté son avis sur les Orientations budgétaires et la modulation des fractions de tarifs de TICPE pour 2017

Conformément à ses obligations légales, le CESER s'est exprimé, le 16 novembre à l'occasion de son assemblée plénière, sur les orientations budgétaires de la Région pour 2017.
L’Exécutif intègre les nouvelles compétences de gestion des liaisons par autocars transférées des Départements ; les autres dépenses venant globalement en légère réduction. La démarche pluriannuelle engagée début 2016 se poursuit selon un principe de réduction des crédits de fonctionnement pour relancer l’investissement, à fiscalité constante.
Le CESER souhaite que soient confortés certains éléments proposés et attire l’attention sur l’efficience à observer sur l’investissement.
Enfin, le CESER note que des inconnues pèsent sur l’équilibre des budgets à venir, du fait de l'introduction par le législateur de mesures, incertaines à ce jour, pour financer le transfert de compétences en matière de liaisons par car ou le quasi-transfert en matière économique.

Le schéma d’aménagement Auvergne-Rhône-Alpes : Le CESER souhaite un projet régional partagé

Le CESER Auvergne-Rhône-Alpes s'est réuni, sous la présidence de Sybille DESCLOZEAUX, le mardi 18 octobre 2016 à 14h00, au siège de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.
Il a débattu lors de cette séance plénière sur son projet d’avis « Pour une vision d'un développement équilibré à travers le schéma d'aménagement Auvergne-Rhône-Alpes ».
Le CESER était sollicité par l’Exécutif régional pour formuler des propositions sur les attendus et sur la méthodologie d’élaboration du Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires (SRADDET), le Conseil régional devant délibérer sur ce sujet après débat au sein de la Conférence Territoriale de l’Action Publique.
Par-delà toute obligation légale à satisfaire, le CESER considère le schéma comme une opportunité à saisir pour exprimer une ambition régionale partagée par les acteurs d’Auvergne-Rhône-Alpes au bénéfice d’un développement équilibré des territoires.
La démarche d’élaboration est également importante pour forger progressivement une identité sur le nouvel espace régional, avec un pilotage régional de qualité, un dialogue entre les échelles d’intervention publique, et l’intégration des acteurs de la société civile organisée, dont le CESER est l’émanation.

SRESRI : Le CESER pointe 8 priorités

Le CESER préconise une dynamique régionale pour l’Enseignement Supérieur, la Recherche, et l’Innovation autour de 8 priorités

Après sa contribution du mois de juillet sur le Schéma Régional de Développement Economique d’Internationalisation et d’Innovation (SRDEII), le CESER Auvergne-Rhône-Alpes a adopté le 20 septembre 2016 une contribution sur le Schéma Régional de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche, et de l’Innovation (SRESRI) intitulée « Pour une nouvelle dynamique régionale de l’enseignement supérieur, de la recherche, et de l’innovation ».
Le SRESRI est un document stratégique prévu par la Loi NOTRé, dans lequel le Conseil régional définit ses priorités d’intervention, en concertation avec les collectivités territoriales.
Dans sa contribution, le CESER considère que si la région Auvergne-Rhône-Alpes dispose d’atouts indéniables, cinq villes de la région étant d’ailleurs classées parmi les meilleures villes étudiantes de France d’après le Palmarès général des villes étudiantes 2016/2017, des marges de progrès existent pour que la production de connaissances contribue davantage aux dynamiques de développement territorial.
Le CESER préconise de prendre en compte 8 priorités.
ll estime que la Région doit avoir pour ambition, avec le SRESRI de faire travailler les « écosystèmes » plus étroitement ensemble, car une somme de politiques de site ne constitue pas une politique régionale. Cette action régionale trouve son intérêt et sa légitimité dans sa capacité à soutenir le développement socio-économique des territoires.
Cette contribution du CESER s’inscrit volontairement dans une démarche de proposition auprès de l’Exécutif et des acteurs régionaux, en amont de l’élaboration du SRESRI d’ici la fin de l’année 2016, la société civile devant être un acteur incontournable du développement d’une identité lisible et partagée pour la nouvelle Région.

Aller plus loin

Le mardi 20 septembre dernier, le CESER Auvergne-Rhône-Alpes réuni en assemblée plénière a également adopté les avis suivants :

>> Revoir cette séance

Rencontre de la Prospective : Nouvel ordre électoral sur les territoires et tripartisme : un défi pour la société civile ?

A l’occasion de la parution du dernier ouvrage d’Hervé Le Bras, « Le Nouvel ordre électoral : Tripartisme contre démocratie », le CESER Auvergne-Rhône-Alpes a organisé une rencontre de la Prospective sur ce thème, le mardi 12 avril dernier, au siège de la Région.

A partir de méthodes statistiques et cartographiques, Hervé Le Bras a passé au crible les résultats électoraux des dernières élections et a aidé à comprendre les bouleversements électoraux depuis vingt ans. De manière évidente, le tripartisme change la donne du jeu politique français dominé par l’affrontement gauche-droite depuis plus de 50 ans. Ces transformations bousculent les termes des prochaines élections présidentielles et législatives.

Hervé Le Bras a présenté une analyse des résultats électoraux à l’échelle nationale et a porté un regard particulier sur les territoires de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

La société civile organisée est-elle également impactée par ces évolutions ? Quelle perception de celles-ci en ont ses représentants ? Cela modifie-t-il les pratiques et le positionnement des organisations patronales, syndicales et associatives ? Peut-on identifier dans une vision prospective les effets de ces bouleversements sur le débat public dans les territoires ?

Hervé Le Bras est historien et démographe, directeur d’études à l’EHESS. Il a notamment publié « Marianne et les lapins : l’obsession démographique » (1992) et « Naissance de la mortalité » (2000). Avec Emmanuel Todd, il est l’auteur du best-seller « Le Mystère français » (2013). En 2015, il a publié « Le pari du FN ».

Aller plus loin

>> Les actes de cette rencontre bientôt disponibles