> > Les ambassadeurs

Les ambassadeurs

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron

Le couple qu’ils forment sur la glace a connu une ascension fulgurante : l’Auvergnate Gabriella Papadakis et le Rhônalpin Guillaume Cizeron ont décroché coup sur coup, à respectivement 19 et 20 ans, les titres de champions d’Europe et de champions du monde de danse sur glace. S’ils s’entraînent désormais de l’autre côté de l’Atlantique, à Montréal, ils reviennent dès qu’ils le peuvent dans la région.

Renaud Lavillenie

© Alexa BrunetChampion olympique, champion d’Europe, champion de France, recordman… Le perchiste Renaud Lavillenie semble être parvenu au sommet de son art aux Jeux Olympiques de Londres, en août 2012. Pourtant, le surdoué du Clermont Athlétisme Auvergne n’a pas fini de faire parler de lui, et poursuit sa carrière de succès en succès.

Edgar Grospiron

Edgar Grospiron est né dans l’Ain, à Lélex. Champion de ski acrobatique français, spécialiste des spectaculaires épreuves de bosses, il a brillé dans sa discipline pendant des années, pour le plus grand bonheur des téléspectateurs. Plusieurs fois champions du monde, il restera le premier champion olympique de la discipline, grâce à la médaille d’or qu’il a obtenue en 1992 à Albertville.

Bertrand Tavernier

Né à Lyon, l’inclassable réalisateur Bertrand Tavernier est venu tourner deux fois en Auvergne, pour les films Holy Lola et La Princesse de Montpensier (nominé sept fois aux César, César des meilleurs costumes). Dans sa mémoire, la région est intimement associée au cinéma, naturellement…

Christian Lacroix

Grand couturier devenu costumier de théâtre, d’opéra et de ballet, Christian Lacroix a été nommé président d’honneur du Centre National du Costume de Scène, à Moulins, dès son ouverture en 2006. Mais c’est bien plus tôt qu’il a découvert la région ! Depuis l’enfance, un véritable lien s’est construit entre lui et l’Auvergne, qui est pour lui « une seconde nature en filigrane ».

Régis Marcon

Auréolé du titre de « chef de l’année 2011 » lors des Trophées de la gastronomie et des vins à Lyon, Régis Marcon reste plus que jamais attaché à son village de Saint-Bonnet-le-Froid, aux confins de l’Auvergne. Fidèle ambassadeur de sa région et de ses produits, le triple étoilé Marcon met tout le monde d’accord avec son art culinaire au sommet.

Pierre Troisgros

« Nous aussi, on est auvergnats dans l’esprit ! » aime à dire le grand chef Pierre Troisgros. La fusion Auvergne Rhône-Alpes a fait de Roanne un véritable trait d’union entre les deux régions, ce qui convient parfaitement à cet humaniste, militant de la convivialité et du savoir-vivre. La Maison Troisgros, conduite par Michel Troisgros, le fils de Pierre, a trois étoiles au Guide Michelin.

Hervé Mathoux

Entre Hervé Mathoux et Clermont-Ferrand, c’est une histoire qui s’est d’abord jouée sur les terrains de foot : à 12 ans, il écumait les stades de la région sous les couleurs de l’ASPTT Clermont, puis d’Orcet. Vingt ans plus tard, un certain 21 mars 1997, il commentait pour TF1, en direct du stade Gabriel-Montpied, la plus grande victoire de l’histoire du Clermont Foot, face au Paris-Saint-Germain. Aujourd’hui, il est « la voix du foot », journaliste sportif de Canal + mais toujours attaché à la région qui l’a vu grandir.

Bernard Lavilliers

Né à Saint-Etienne, l’auteur-compositeur-interprète Bernard Lavilliers fait d’ores et déjà partie des géants de la chanson française. Eternel supporter des Verts de l’ASSE, et de sa ville natale à laquelle il a écrit une chanson, homme de convictions, le Stéphanois poursuit sa route en gardant toujours une affection particulière pour sa région.